L’enquête autour de l’affaire Dr D.Y. Patil Medical College se poursuit. Entretemps, le scandale concernant les deux étudiants de ce collège médical, qui ont exercé à l’hôpital Jawarharlal Nehru, à Rose-Belle, sans être enregistrés auprès du conseil de l’ordre des médecins, soulève des questions. Le public s’inquiète sur la qualité des soins prodigués. Mais les autorités tentent d’être rassurantes.
“Inacceptable !”, “Scandaleux !” Tels sont les mots employés par des professionnels de la santé quand ils commentent l’affaire. Le cas de ces deux étudiants en Postgraduate Medecine au Dr D.Y. Patil Medical College qui ont vu des patients sans l’aval du Medical Council choque plus d’un. Parmi, Bagooaduth Kalloa de la Nursing Association (NA) : “ Nous ne pouvons cautionner une telle chose. C’est un véritable scandale dans le milieu de la santé et surtout une affaire d’une énorme gravité. Où allons nous ? Que se passe-t-il dans nos hôpitaux? ”
Un médecin généraliste qui exerce depuis 25 ans dans le public et le privé se demande, quant à lui, si ces deux étudiants étaient suffisamment qualifiés. Indigné, il dit qu’il souhaiterait connaître l’identité de ceux qui les ont formés et ajoute : “Sur un plan humain, certaines personnes pensent et disent que ces étudiants ne sont pas fautifs et qu’ils ont été bernés. Elles sont aussi d’avis que ces derniers méritent de continuer d’exercer. Est-ce que ces personnes penseraient de la même façon si un membre de leur famille perdait la vie entre les mains d’un étudiant ?” Pour le généraliste, il est avant tout question du bien-être des patients qui se trouvent dans nos hôpitaux.