Le collège London a lancé hier lors d’un point de presse son magazine souvenir, une chronique des activités et moments forts qui s’y sont déroulés depuis sa création en 1966. L’occasion également pour le recteur Terry Chan Lam d’annoncer les activités marquant la fin de la célébration des 45 ans de l’établissement, dont une messe de remerciements vendredi en la Cathédrale St-Louis à Port-Louis. Le fondateur du collège Harold Chan Lam a, quant à lui, souligné l’importance de l’éducation pour faire progresser la société.
Dans le cadre de son 45e anniversaire, le collège London propose depuis mars une série d’activités, dont des marches de charité, des dons de sang et des dons à des institutions caritatives. Le lancement d’un magazine souvenir et l’organisation d’une messe de remerciements vendredi en la Cathédrale St Louis figurent ainsi au calendrier de ce troisième trimestre.
Sous les directives de la deputy rector Vicky Salesse, plusieurs membres du collège – Rajiv Baijnath, Christelle Douce, Josline Lee Shee We, Alain Raffa, Medgee Victoire, Prisca Veerasamy, Sunite Yenketeramdoo, Sachita Ramkhelawon et Cladia Cheun Cheong – ont participé à l’élaboration du magazine souvenir. Cette publication fait la part belle aux activités et moments forts, qui ont eu lieu dans ce collège durant ces 45 dernières années. L’on y trouve aussi les témoignages de plusieurs anciens élèves, qui ont brillamment réussi leur carrière.
« Les 45 ans du collège London ont surtout été marqués par le progrès », a soutenu Terry Chan Lam. Le recteur a d’ailleurs associé le succès du collège à la vision du fondateur Harold Chan Lam et à l’effort du personnel. « One should be proud to be a Londoner, be it students, staff or management ! »
Le collège London a été fondé le 10 janvier 1966 par Harold Chan Lam. À cette époque, l’établissement comptait moins de 100 élèves. Deux années après son ouverture, il a dû ouvrir une deuxième branche à rue Pope Hennessy. « À la rue Rémy Ollier, nous ne pouvions pas accueillir davantage d’élèves. »
Le collège London s’est aussi démarqué des autres en 1971 en devenant le premier établissement secondaire à proposer des cours d’agriculture. Harold Chan Lam avait alors fait l’acquisition d’un terrain de 25 arpents à Pointe-aux-Sables pour que ces cours soit dispensés. En 1974, la direction du collège a acheté un autre terrain à rue Seeneevassen à Port-Louis. Les deux collèges sont alors regroupés sous un seul toit. À ce jour, il compte quelque 1 400 élèves et environ 75 membres du personnel.
Harold Chan Lam a exprimé hier sa fierté devant le travail accompli. « 45 ans pour un établissement privé est un grand moment de célébration ! » Le fondateur n’a pas marqué de souligner l’importance de l’éducation pour faire progresser la société et la contribution du collège dans cette tâche. « L’éducation peut changer la qualité de vie d’une famille. »
Le fondateur a aussi mis l’accent sur la nécessité d’inculquer des valeurs de responsabilités sociales aux jeunes. « C’est grâce à un travail assidu et à la persévérance que le collège a fait sa place dans l’éducation des Mauriciens », a-t-il conclu