Dans son traditionnel message qu’il adresse aux compatriotes de foi islamique en marge de la célébration de la fête Eid- Ul-Fitr, l’évêque de Port-Louis, le cardinal Maurice Piat, dit tout le bien qu’il pense de la “frugalité joyeuse” et de “l’esprit de partage” dont font preuve les musulmans durant le mois de jeûne du Ramadan et de la fête qui le conclut. Dans ses voeux aux compatriotes de la communauté musulmane, le cardinal Piat dénonce le gaspillage qu’occasionne la consommation à outrance.
Une surconsommation qui, souligne le prélat, se fait au moyen d’une surexploitation de la nature qui met en péril la planète et notre environnement. “Par la discipline qu’il impose, le mois de jeûne du Ramadan invite l’Homme à la frugalité et à une vie simple”, rappelle, dans ce contexte, l’évêque de Port-Louis. “La joie et le partage dont vous témoignez à l’occasion du mois du Ramadan et de la fête qui le conclut montrent bien qu’un authentique bonheur humain peut fl eurir au sein d’une vie simple et fraternelle”, souligne l’évêque de Port-Louis. Le cardinal Piat rappelle que dans son encyclique, “Laudato Si” consacrée à la “sauvegarde de notre maison commune”, le pape François soutient que la crise écologique appelle l’Humanité à “une profonde conversion intérieure”. “En tant que croyants, estime le prélat, nous avons la responsabilité d’être ensemble les gardiens de ce monde que Dieu nous a confi é pour notre bien à tous”. Pour l’évêque de Port-Louis, la “frugalité joyeuse et l’esprit de partage” dont font preuve les musulmans durant le mois du Ramadan et de la fête qui le conclut sont, ainsi, “des valeurs-clés susceptibles d’aider à la protection de notre environnement et à sa transmission en bon état aux futures générations”.