« Nous voulons que Maurice atteigne un autre niveau de développement et faire avancer tous les Mauriciens », a affirmé le ministre des Finances lors de sa session explicative aux opérateurs du secteur privé réunis au Sir Harilall Vaghjee Memorial Hall après le discours du budget.
Prenant en compte le contexte économique international, Pravind Jugnauth a fait ressortir que le budget présenté a pris en considération les différents problèmes de l’économie en vue d’assurer le développement du pays. En ce sens, il souligne les principales mesures énoncées pour la promotion des petites et moyennes entreprises. Pour le Grand Argentier, la technologie est un élément prépondérant sur lequel il faut davantage se pencher.
L’objectif de Pravind Jugnauth est d’assurer une meilleure qualité de vie pour chaque Mauricien et d’éradiquer la pauvreté absolue. La baisse de Rs 60 sur le prix du gaz ménager, dit-il, ravira la population en général. Toutefois, Pravind Jugnauth ne se voile pas la face sur le taux de chômage. « Il n’y a aucune garantie que le taux de chômage n’augmentera pas », dit-il. Pour contrer cela, il souligne l’importance de la formation.
La dépense de l’argent des contribuables a aussi figuré dans les explications. Pour le ministre, la gestion des finances reste essentielle tout en assurant la stabilité.
Pravind Jugnauth estime que son budget est bien accueilli dans son ensemble. Si quelques acteurs économiques ont quitté les lieux après le discours du budget, d’autres ont préféré rester jusqu’à la fin. On pouvait noter une attention particulière de certains d’entre eux sur des sujets qui les concernent directement. Pendant plus de quatre heures, ces opérateurs privés sont restés assis pour écouter le grand oral du ministre des Finances.