Rakesh Bhaugeerothee poursuit son petit bonhomme de chemin sous les couleurs de l’entraînement Shailesh Ramdin. Samedi, il a accroché un cinquième gagnant pour le compte de cet établissement, son sixième de la saison, grâce à Lucky Valentine qui a stoppé la marche victorieuse (trois réussites d’affilée) du grandissime favori The Real Hero.
« Son spurt de jeudi dernier nous autorisait à nourrir plein d’espoir. Le seul hic cette fois, ce qu’il affrontait un crack en devenir The Real Hero. Par moments, cela nous a quelque peu refroidis. Sinon, moi personnellement je l’aurais considéré comme un banker en l’absence du coursier de Gilbert Rousset. Tout compte fait, Lucky Valentine nous a sorti un autre récital et a maté à la régulière The Real Hero. C’est ma deuxième victoire de suite sur ce coursier et j’espère qu’elle en appellera d’autres. ».L’après-midi de Bhaugeerothee aurait été parfaite s’il n’était pas, d’une part, passé à la trappe des Racing Stewards pour « careless riding » sur ce même Lucky Valentine — deux journées de mise à pied — et d’autre part, échoué sur Roving Consort, un autre gros favori de cette 23e journée. « Ma confiance sur Roving Consort était double, du fait qu’il restait sur une victoire et surtout qu’il était le seul frontrunner de la course. J’ai été surpris de voir l’inattendu Mr Oshkosh se transformer en un frontrunner, au contraire de son racing pattern habituel. Devant cet état de situation, mon cheval a perdu ses moyens et a tiré. Ce qui lui a coûté la victoire. » Mardi, les commissaires de courses ont sanctionné Reehaze Hoolash (même s’il plaida non coupable) pour avoir « niggle Roving Consort » dans la descente. Le cavalier de Mr Oshkosh écopa d’une semaine de suspension et d’une amende de Rs 15 000.
De ses trois autres montes, le jockey de Shailesh Ramdin concède « que The Blue Streak drop the bit et qu’on doit probablement revoir ses équipements à sa prochaine sortie, que le poids de l’âge commence à peser sur Man Of His Word qui échoua au pied du podium du sprint du jour, alors que Wind Power a été desservi par sa mauvaise ligne ».
Avec la demi-douzaine victoires dans l’escarcelle, Rakesh Bhaugeerothee avoue qu’il tire son épingle du jeu dans une compétition qui devient de plus en plus exigeante. « Six gagnants dont cinq pour mon établissement, j’estime que dans l’ensemble j’ai signé une performance raisonnable jusqu’à présent. Si je ramène encore cinq gagnants toujours pour Shailesh Ramdin, j’atteindrai mon objectif fixé ».