Même s’il est en passe de réaliser sa meilleure moisson depuis qu’il occupe le poste d’entraîneur, Shailesh Ramdin traverse pas mal de turbulences depuis le début de la saison. Après les récents accrochages entre ses membres, voilà qu’Ek Tha Tiger et Mount Hillaby sont venus s’ajouter à Lucky Valentine — mais aussi de Craftsman et Maestro’s Salute, entraînés eux par Jean Michel Henry — à la liste de chevaux qui ont été contaminés par un produit interdit, ce qui ternira la réputation de l’entraîneur peu importe les retombées de l’enquête. La victoire de Roving Consort dans l’épreuve de clôture est venue apporter un peu de réconfort dans l’entourage de Shailesh Ramdin qui devra se serrer les coudes pour espérer terminer la saison.
Il avait montré le bout du nez en quelques occasions l’an dernier, mais il lui manquait un petit «plus» pour ouvrir son palmarès. En l’absence de son récent vainqueur Power Dive, Roving Consort, a confirmé son étendard de favori dans The Noble Chieftain Plate en s’imposant avec une certaine assurance face à ses adversaires du jour. Une victoire attribuée à Sherman Brown par Shailesh Ramdin. «Quand on a un jockey de la trempe de Sherman Brown à ses côtés, cela rend la tâche beaucoup plus facile. Je ne dirai pas qu’il a eu un parcours en or avec Roving Consort mais il m’a franchement émerveillé aujourd’hui. Le cheval n’a pas obtenu la position voulue dans la course, et ce n’est pas toujours facile de reprendre Rye Joorawon quand il est devant, mais Sherman Brown a maîtrisé son sujet pour s’offrir la victoire», a déclaré l’entraîneur après ce succès, son neuvième de la saison.
Never change a winning team, dira l’Anglais. Dream In Combat était à nouveau confié à Vinay Naiko et il se présentait au départ avec des ambitions légitimes dans la troisième épreuve. Cependant, il ne put rééditer sa course de rentrée où il avait surclassé ses adversaires à l’issue d’un pillar to post. Le fait d’avoir été raccourci aura certainement été pour quelque chose, car Dream In Combat fut vite débordé par plus rapides et se montra ardent au sein du peloton. Dans la ligne droite finale, il donna l’impression de pouvoir combler tout son retard, mais il versa à l’intérieur et ne put être assisté comme il se doit par Naiko pour se contenter de la deuxième place. C’est le rang occupé par Liam également à l’arrivée de la quatrième épreuve. Cet élève de Shailesh Ramdin évolua plus en retrait que prévu, ce qui lui compliqua la tâche vu que le futur gagnant, nullement inquiété à l’avant, avait réduit la course à un sprint court. L’autre partant de cet établissement, Bataan, ne put faire mieux qu’une avant-dernière place, mais il ne fut pas surclassé, échouant à 5.35L du vainqueur. D’autres progrès sont attendus de sa part.