Derrière son air timide, Sharfanaz Seesaha est une jeune fille courageuse. Âgée de 18 ans, elle mène un combat sans relâche contre sa maladie, qui l’empêche d’être totalement indépendante. Atteinte de cerebral palsy, elle place aujourd’hui tout son espoir dans une intervention chirurgicale qui pourra l’aider à marcher, ou du moins à se mettre debout et se déplacer sans l’aide de personne.
C’est à Gros Billot, New Grove, que la famille Seesaha nous accueille chaleureusement dans son humble demeure. Assise dans le salon, Sharfanaz affiche son plus beau sourire. Atteinte depuis sa naissance de cerebral palsy, la jeune fille ne peut pas se tenir debout, ni marcher. C’est à quatre pattes qu’elle parvient, difficilement, à se déplacer d’une pièce à l’autre. Son cerveau ayant été privé d’oxygène, une partie des muscles de son corps, des hanches jusqu’au pied, ne se sont pas développés comme il se doit. Sharfanaz parle ouvertement de sa maladie, mais elle est triste de ne pas “pouvoir sortir et profiter de la vie comme tout le monde”.