Sheikh Hamid Rabbani Siddiqui Madni, 82 ans, effectue depuis le 1er septembre dernier sa première visite à Maurice. Il a déjà reçu plusieurs centaines de personnes à Plaine-Verte où il est accueilli par la famille Joomun. Il a reçu, par la même occasion, plusieurs personnalités du pays dont le VPM Rashid Beebeejaun, l’ancien président de la République, Cassam Uteem. Un des points forts de sa visite à Maurice est la conférence qu’il donnera jeudi sur le thème « Islam : Devine religion of truth, peace and harmony » à l’auditorium Octave Wiehe, à Réduit, à 13 h 45.
Né à Meerut en Inde le 20 décembre 1930, Sheik Hamid Rabani Siddiqui a fait ses études primaire et secondaire sous la supervision de son défunt père Maulana Sha Mohammed Abdul Aleem Siddiqui qui est très respecté à Maurice. Il a fait ses études tertiaires en Grande-Bretagne avant d’exercer en tant qu’ingénieur professionnel. Il a exercé en tant que Consultant Engineer pour Saudi Airlines à Jeddah et a aussi été consultant auprès du ministère du Commerce et de l’Industrie en Arabie Saoudite. Il a présidé la première conférence mondiale islamique sur le thème « The implementation of Islamic Education for future generation ». Il est l’actuel président du Central Halqae Qadria Aleemiah, Madina al Munawwara. Il a passé les dernières décennies dans la ville sainte de Médine, dévoué au service de l’Islam. En ligne avec la tradition des Siddiqui dans la promotion de la paix et de l’harmonie, Sheikh Rabbani est très engagé comme un ambassadeur de paix.
Cette première visite à Maurice est-elle comparable à un pèlerinage dans l’île ?
Il ne s’agit pas d’un pèlerinage. Mon père, le Maulana Shah Mohammad Abdul Aleem Siddiqui, avait l’habitude de venir à Maurice. Cela a été le cas pour mon frère, le Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui. Les deux parlaient de la population de l’île comme des membres de leurs propres familles. Je me suis toujours demandé pourquoi est-ce qu’ils parlaient ainsi de la population de Maurice alors qu’ils avaient visité de nombreux pays dans le monde. J’ai toujours été curieux de le savoir. De plus, de temps en temps des Mauriciens leur rendaient visite. Ainsi, lorsque Kalamazad Joomun m’a invité à Maurice, cette curiosité, qui était la mienne, et son insistance, ont fait que je n’ai pu refuser son invitation. Lorsque je suis arrivé à Maurice, j’ai été émerveillé de voir les Mauriciens. Leurs visages illuminés, l’amour qu’ils manifestent pour mon père et mon frère, la sincérité et la dévotion avec lesquelles ils évoquent leurs noms comme s’ils parlaient de leurs proches parents m’ont beaucoup frappé. J’ai passé beaucoup de temps à l’étranger mais ce sentiment exprimé par les Mauriciens est unique. They have the love, the sincerity.
Parlez-nous de votre mission ?
Ma mission consiste à apporter un message de fraternité dans le monde. Fort de ma foi, je prêche l’unité et la compréhension parmi les hommes. Il y a tellement de guerres dans le monde. L’Islam offre un message de paix au monde. Ce message passe par l’obéissance à l’unique créateur de l’humanité et de suivre le modèle de vie de Mahomed (paw), le prophète d’Allah, qui n’a jamais revendiqué la création d’une nouvelle religion. Les gens associent le terme musulman à ceux qui suivent le prophète Mohamed seulement. En fait, celui qui a créé cette expression est le prophète, Ibrahim, le père de tous les prophètes de dieu et dont Mahomed était le dernier. Il a dit : « Je n’ai rien apporté de nouveau. J’ai eu le message de faire revivre celui de mon ancêtre le prophète Ibrahim et c’est cela la vraie foi de l’Islam : un créateur a créé toute l’humanité. C’est nous, les humains, qui avons créé la différence, certains le font sur la base du nationalisme, certains le font sur une base régionale, certains sur la base d’idéologies que les individus matérialistes ont introduites et tout un pays les a suivis. Cela a été le cas pour le Marxisme et le Léninisme. Our message in Islam is only that all this mankind is for the service of God almighty. We are subservient to him and it is his command that we should follow.
À travers le Saint Coran, nous apprenons que tous les messagers de Dieu ont été les personnes les plus pieuses et libres de tout péché. « They live a life free of sin. They keep their eyes and their mind clear. There was a kind of piety in these individual. So our purpose is to create piety in the conduct of the individual so that they become closer to the creator himself ». Un jour nous serons jugés par notre créateur. Nous ressusciterons des morts et nous serons interrogés par notre créateur. Qu’avez-vous fait ? Pourquoi avez-vous mal agi ? Maintenant vous allez confirmer ce que vous avez fait. Notre créateur sait tout ce que nous avons fait. Il nous le montrera : “Voilà pourquoi vous serez puni.” Si vous avez tué les gens et avez créé la guerre vous serez punis. Lorsqu’une personne réalise la punition qui l’attend lorsqu’elle commet une faute grave, elle évite de faire le mal. Ce qui permet d’avoir l’ordre et la paix de l’esprit et du coeur et la paix dans la société. In Islam we remember Allah. On se demande sans arrêt : “Ce qu’on fait va-t-il plaire à Allah ?” “Chaque pas que nous faisons est-il en conformité avec l’enseignement d’Allah ?” À un certain moment ces interrogations deviennent une habitude et font partie intégrante de nos actions. Nous agissons uniquement en fonction de ce qui est bon et nous nous assurons que notre action n’opprime personne, ne blesse personne. Même dans nos conversations avec les autres nous ne blasphémons personne et ne disons pas du mal des autres. The result of backbiting is that it burns your deeds like fire burns the wood. It is as if you are eating the flesh of your own brother. Lorsque vous arrivez à éliminer tous ces sentiments négatifs, le caractère devient pur, gentil d’amour, loyal, les parents ont un plus grand amour pour leurs enfants parce qu’ils le font for the sake of Allah. Les parents élèvent leur enfant selon la volonté de Dieu et les apprennent à être de bons citoyens dans la société. Islam stands for peace, for a better society, for a greater involvement in people. It doesn’t say that you must cut off yourself from the society and live in solitude. Islam give you a middle way of life. My message is a message of peace.
Quel message avez-vous pour l’île Maurice multiculturelle et multiconfessionnelle ?
Le message que j’adresse à tout le monde qu’il soit hindou, chrétien… est un message de paix. Je dis la même chose à tous : nous avons été créés pour faire la volonté de dieu. Si tel n’était pas le cas, il ne nous aurait pas créés. The most obedient of all the messengers is prophet Mohamad (paw). Muslim believes, he is the most beloved of Allah because he was so devoted. Il jeûnait souvent. L’Islam prévoit le jeûne pendant tout le mois du Ramadan. Cela permet de créer en chacun de nous une volonté immense afin de nous abstenir du mal, de la corruption, du mensonge….
Peut-on dire que vous suivez les pas de votre père et de votre frère ? Qu’avez-vous appris d’eux ?
Mon père avait une immense bibliothèque qui contenait des milliers de livres. Il avait l’habitude de dire que cette bibliothèque sera l’héritage qu’il laissera pour ses enfants. Nous avons tous passé beaucoup de temps dans cette bibliothèque et comme elle était à côté de ma chambre, j’y ai passé beaucoup de temps. Nous avons beaucoup lu sur la philosophie de l’Islam et sur tous les aspects de la vie. Nous avons ainsi appris à avoir l’esprit ouvert sans aucune visière. Tout ce qui était important était la vérité. Ainsi j’ai suivi mon père et mon frère. Si mon père disait quelque chose, pour moi c’était la vérité. D’ailleurs, je l’ai constaté tout au long de ma vie. C’était une personne extraordinaire. J’ai ainsi hérité de son caractère spirituel ainsi que de son caractère moral et mental. Il a consacré toute sa vie à l’amélioration des conditions de la vie dans le monde. Il disait toujours : « Bring about some improvement in the society. »
Quelle est votre première évaluation par rapport à l’accueil reçu à Maurice ?
J’ai constaté que la population de Maurice avait soif et attendait le genre de message que je suis en train de transmettre. Elle veut que la partie spirituelle de leur vie soit mise en valeur.
Comment les jeunes ont-ils réagi par rapport à votre message ?
Ils sont très intelligents et ont répondu de manière positive avec beaucoup d’amour et d’ouverture d’esprit.
Vous transmettez un message de paix et d’harmonie et pourtant en Europe, la violence persiste et cette religion est critiquée. Qu’en pensez-vous ?
Les forces du mal multiplient les tentatives visant à ternir la foi des croyants et cherchent à projeter une image corrompue de la foi islamique. C’est pourquoi, on entend souvent des gens mettre l’islam en opposition avec le marxisme, le christianisme etc. En même temps, je dois blâmer des oeufs gâtés parmi nous qui font de mauvaises choses qui se reflètent sur l’islam en général. Il faut séparer la foi des comportements individuels. À un certain moment, il y a eu une propagande opposant les autres fois au communisme. Le communisme est fini et la guerre froide est finie. Il s’agit maintenant de chercher d’autres boucs émissaires pour les blâmer. Je ne peux dire que ceux qui pratiquent l’islam à travers l’histoire ont été bons, gentils et sans reproches. Ce n’est pas la faute de la foi qui suit solidement la voie fixée par dieu. Dieu ne blâme pas la foi mais l’individu qui fait de mauvaises choses.
Quelle place la femme occupe-t-elle dans l’islam ?
Elle occupe une place très importante. Dans l’islam, la femme est symbole de paix, de bonheur. C’est ce qu’on appelle “Sakeena”. Nous les aimons et les chérissons. Nous les traitons avec gentillesse et affection. De cette façon, nous avons les meilleures relations au sein du couple, l’homme et la femme ne faisant qu’un à la maison. C’est ainsi que l’islam entrevoit la femme.