Sheila Bunwaree et Roshni Mooneeram font leur baptême du feu en politique en étant à la tête de leurs partis respectifs, le Parti Justice Sociale et Ensam Nu Kapav. Leurs analyses de la situation politique, sociale et économique du pays se rejoignent et elles font part de leur ambition de faire de la politique autrement. Sur le terrain, elles découvrent qu’« il n’y a pas de free and fair elections », avec l’utilisation, selon elles, généralisée des bribes électoraux par les grands partis.