La Federation of Health Services Union, qui regroupe plusieurs “grades” au niveau des infirmiers ainsi que des “health care assistants”, prend à contre-pied Ram Nowzadick, président de la Nursing Association (NA) pour « sa sortie virulente contre le ministère de la Santé » samedi dernier au sujet du “shift system” des médecins. Les dirigeants de cette fédération, lors d’une conférence de presse en fin de matinée, affirment que la nouvelle formule « fonctionne correctement » et en appelle au ministère pour « trouver rapidement des solutions aux doléances des généralistes ».
La présence du président de la NA à la réunion de la Medical Health Officers Association, samedi dernier, et son soutien catégorique aux médecins contestant le “shift system” continuent d’alimenter les conversations parmi les infirmiers et les “health care assistants”. « Nous sommes remontés contre le président de la NA pour ses propos agressifs à l’égard du ministère et son attitude envers les journalistes », indique Pradeep Taucoor, secrétaire de cette fédération. « Par sa prise de position samedi dernier, il a hypothéqué la chance de 4 000 infirmiers parce que nous sommes en pourparlers avec le ministère sur plusieurs questions nous concernant. » Pradeep Taucoor est d’avis que le “shift system” des médecins « fonctionne et ne bloque en aucune manière le service offert » aux patients. « Il fallait bien commencer quelque part et il y a certainement des ajustements à faire », poursuit le secrétaire de cette fédération. « Le ministère doit aussi prendre en considération les doléances des médecins dans le cadre de leurs nouveaux horaires. »
Dans les hôpitaux, les critiques des infirmiers sont également sévères à l’égard de leur collègue et président la NA. « Ki linn al fer laba ? Linn al koz ninport ! Eski bann dokter soutenir bann infirmie kan nou pe gagn problem ?? » questionnent des infirmiers au sujet de la prestation de Ram Nowzadick sur l’estrade de la MHOA, à l’Unity House, Beau-Bassin. Sur Facebook également, on a assisté à une salve de critiques à l’encontre de Ram Nowzadick.
À l’origine de toutes ses remontrances, son intervention, samedi dernier. Sur un ton enflammé, Ram Nowzadick avait dit ce jour-là que « la NA est solidaire avec la MHOA », arguant que tout changement relatif au travail des médecins affecterait aussi, dans une certaine mesure, celui des infirmiers, de même que le travail d’autres catégories du personnel dans le service hospitalier. Cependant, dans les hôpitaux, des infirmiers ayant une longue carrière dans le service, affirment que le “shift system” des médecins, en vigueur depuis exactement une semaine, « fonctionne correctement ».
Pour ces infirmiers : « Il n’y a pas de gros problèmes. Il y a désormais des médecins en permanence dans tous les départements, et c’est une très bonne chose. Et c’est pour cette raison que nous ne comprenons pas la prise de position du président de la NA. Il a lui-même, dans le passé, pris position contre les médecins. Comment se fait-il donc qu’il change de ton aujourd’hui ?? Aurait-il un “hidden agenda”? ? » s’interrogent ces membres de la NA. Malgré tout, ces derniers reconnaissent la nécessité de « revoir certains aspects » de la nouvelle formule pour ne pas créer de frustrations au sein du personnel médical et appellent le ministère « à discuter avec les représentants des médecins ».
D’autre part, les généralistes doivent s’accommoder des nouveaux horaires en attendant que la Cour suprême se prononce sur leur demande de “judicial review”. L’affaire, appelée lundi pour une première fois devant le chef juge, a été renvoyée à début septembre.