Après Jean-Michel Henry qui a atteint l’objectif fixé par le MTC au terme de la 28e journée, Shirish Narang pourrait bien être le prochain des quatre entraîneurs « dans le rouge » à maintenir sa licence pour la saison 2015. En effet, avec le succès de Halabaloo dans The Susie Freeman Trophy, l’entraînement Narang a signé sa 7e victoire de la saison, de quoi envisager avec plus de sérénité les prochaines semaines de compétition.
On peut d’ores et déjà dire que la présente campagne ne s’est pas déroulée comme prévu pour Shirish Narang qui ambitionnait de ramener 18 gagnants cette année, et l’entraîneur est d’ailleurs le premier à l’admettre. « Je dois dire que nous avons été très malchanceux cette saison avec une quinzaine de deuxième places. Je comptais beaucoup sur les deux nouveaux que sont Flash Drive et Seven Carat mais cela ne nous a pas souri. Il nous reste à présent sept journées et on espère terminer la saison sur une bonne note. Mais dans l’ensemble cette année a été plutôt bonne », devait déclarer le principal intéressé après le succès de Halabaloo.
L’alezan, qui avait été l’auteur d’un début de saison prometteur sous la selle de Daniel Moor, a ainsi décroché sa deuxième victoire au Champ de Mars après plus de deux années d’attente – sa première victoire date du 3 août 2013 – dans une course taillée sur mesure pour lui. Kevin Ghunowa, qui signait au passage sa septième victoire de la saison, ne nous contredira certainement pas sur ce point. « I’m very happy to have another winner today. Halabaloo ran a very good race. I sat on the fence in third position and waited for the last 300m to make my move. I saw Double Dash, the horse whom I thought could have beaten me, move at the same time but Halabaloo hopefully quickened better than him ».
« I believe that the fact that he was facing a weaker field certainly helped him. There were no good horses in that race apart from Halabaloo and Double Dash. Halabaloo is not a very genuine horse though but today he felt everything was in his favour so he put his best foot forward », devait-il poursuivre. Une satisfaction qu’a également partagé Shirish Narang à l’issue de la course. « Je suis très content de cette victoire parce que Halabaloo avait été très décevant la dernière fois. Je pensais qu’il allait faire une bonne course ce jour-là mais il toussait un peu quand il est rentré aux écuries. On lui a accordé un petit break à Floréal et je pense que cela lui a fait beaucoup de bien. Il descendait de catégorie aujourd’hui et était d’ailleurs le meilleur cheval du lot ».
« I would not like to ride Parker again »
Ce 28e acte était également l’occasion pour Sail To Paradise d’effectuer ses premiers sous ses nouvelles couleurs. Arrivé en provenance du yard de Ricky Maingard, ce sujet de Sail From Seattle n’a eu aucune incidence sur l’ordre d’arrivée, mais son cavalier semble convaincu qu’il montrera un tout autre visage lors de ses prochaines participations. Le Mauricien a, en revanche, eu beaucoup de mal à contenir les ardeurs de Parker, ce qui lui a même valu une suspension de la part des commissaires de courses. « Parker is a very unbalanced horse and it’s very difficult to handle him. Personally, I would not like to ride him again in a race because he can be very dangerous for myself and the other opponents », nous a confié notre interlocuteur vendredi dernier.
Kevin Ghunowa était aussi associé à Valere de l’entraînement Gujadhur, coursier sur lequel il a disputé l’une des plus belles arrivées de la journée. « Valere took the lead easily. He gave me a good feeling all the way and when we turned for home he did fight to the line. Streetbouncer did come a little bit onto me but both horses were battling for the victory and it was just a case of it going down to the wire. Unfortunately for me, it turned out Streetbouncer’s way », nous a déclaré le cavalier mauricien avec une pointe de déception dans la voix. La journée ne s’est cependant pas conclue sur une bonne note puisqu’il a écopé de deux suspensions d’une semaine et d’une amende de Rs 25 000 pour ses montes sur Halabaloo et Parker. Le principal intéressé a d’ailleurs décidé de purger les deux peines de façon consécutive.