Outre l’entraînement Maingard, s’il y a une formation qui carbure au super en ce début de saison, c’est bien celle de Shirish Narang. Après son triplé de la journée inaugurale, cet établissement s’est offert un beau doublé samedi dernier par l’entremise de Mc Naught et Cash Lord. Ce qui porte son total de victoires à six, si on y ajoute celle de Racing For Fun lors du deuxième acte. Après seulement quatre journées de compétition, l’établissement Narang a déjà récolté plus de la moitié du nombre de victoires acquises la saison dernière, soit dix. De quoi réjouir l’entraîneur qui, avec un effectif beaucoup plus compétitif sous la main, veut marquer cette saison 2016 d’une pierre blanche.
Avec Mc Naught dans The Woodleigh Plate, c’est tambour battant que l’entraînement Narang voulait entamer cette quatrième journée. Seul frontrunner de l’épreuve, le fils de Western Winter avait une belle carte à jouer, surtout avec son handicap favorable. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne commit point d’erreur en s’imposant avec beaucoup de panache. « La dernière fois il a joué de malchance mais ce sont les courses. Autant que je me rappelle, Mediterranean Man avait sauté mieux que nous ce jour-là. Ce qui fait qu’on a dû batailler pour prendre le commandement. Cette fois il a mieux sauté et a pu prendre la tête assez facilement. Sanish Ramgopal, qui le retrouvait à cette occasion, le connait bien pour l’avoir mené à la victoire la saison dernière. Il a gagné comme attendu », a déclaré Shirish Narang dans ses commentaires d’après course. Ce qu’il faut retenir de la victoire de Mc Naught, c’est le fait qu’il a pris la direction des opérations assez facilement, ce qui a beaucoup favorisé ses desseins. Qu’est-ce qui a cloché lors de sa première sortie?  Shirish Narang pense avoir un début d’explication. « Je pense que la troisième ligne est mieux pour Mc Naught car lorsqu’il est trop à l’intérieur, il saute un peu de travers, ce qui peut jouer contre lui. » Toujours est-il que Mc Naught a gagné comme à la parade. Sur cette forme et dans cette catégorie, il sera un sacré client pour ses adversaires.
« Cash Lord était le plus fit »
Le doublé est intervenu par l’entremise de Cash Lord qui décidément a retrouvé une deuxième jeunesse depuis qu’il est passé sous la houlette de Shirish Narang. Pourtant, les données n’étaient pas les mêmes que lors de la journée d’ouverture. Outre d’être aligné sur un parcours réduit, ce fils d’Overlord n’avait aussi pas la ligne en sa faveur et couplé à son lourd handicap de 61,5kg, nombreux furent les turfistes à ne pas lui accorder une chance de premier ordre. Mais c’était sans compter la forme actuelle du cheval qui, pour la deuxième fois, s’est imposé dans un style des plus convaincante. « Il n’a fait que confirmer sa victoire lors de la journée d’ouverture. Malgré son top weight, il l’a fait avec la manière. C’est un cheval qui a un gros coeur. Une ligne extérieure est toujours un gros désavantage sur 1000m mais Cash Lord a couru détendu sur tout le parcours et je pense que ça l’a beaucoup aidé. Je remercie Shirish Narang pour la confiance placée en moi en me confiant ses chevaux pendant ces deux semaines », a déclaré  son jockey Swapneel Rama.
Shirish Narang est, lui, d’avis que c’est le fitness de Cash Lord qui a fait pencher la balance. « Avec une troisième ligne dans les boîtes de départ et sur un parcours sur lequel il comptait pas moins de cinq victoires, tous les feux étaient au vert pour Act Of Valor. Mais je pense que notre représentant était plus fit que ce dernier qui était à sa course de rentrée. Cash Lord est un cheval qui fera très bien dans cette catégorie et j’espère qu’il nous ramènera ne serait-ce qu’une autre victoire cette saison. »
Si ces deux chevaux ont déjà fait leur preuve au Champ de Mars, en revanche Monarchs Emblem n’avait rien démontré en trois tentatives chez nous. Toutefois, l’ancien pensionnaire de l’entraînement Rameshwar Gujadhur montra un tout autre visage dans The Demdyke Memorial Cup en terminant à 4L de Roventas. « Il est à créditer d’une bonne rentrée. Si je ne me trompe pas, c’est sa meilleure course depuis qu’il est Maurice. Il se retrouve petit à petit et je pense que le meilleur est à venir. Sur sa course de samedi, il sera utile à son écurie », prédit Swapneel Rama qui eut la malchance de perdre sa cravache à cent mètres de l’arrivée.
Quant à Azapel, le Mauricien a trouvé que le lot était trop relevé pour ce coursier. « Il est à revoir dans sa catégorie et sur une distance plus appropriée. »