Il reste dans le Top et dépasse la barre des Rs 2,5M de stakes money alors qu’on touche presque à la mi-saison 2016. Mais l’entraîneur Shirish Narang affiche un double visage : d’abord celui qui rayonne avec ses onze gagnants dans l’escarcelle, puis celui d’une grise mine car dit-il, «il a frôlé la moyenne espérée et aurait pu tenir la quinzaine de victoires visée avec un peu plus de réussite».
« Any way, we should not complain so much. Nous avons dépassé la barre des dix gagnants. Notre jockey indien, Ravikumar Vaibhav, a pu ouvrir son compteur à sa deuxième semaine chez nous. C’est un bon signe », avance Shirish Narang au soir du Barbé 2016. L’entraîneur est en ce moment en voyage privé en Inde et c’est Nathalie Henry qui le supplée à la tête de l’établissement.
C’est Urbi Et Orbi, un coursier qui n’a pas visité la winning enclosure depuis le 9 août 2014 qui a sauvé la journée de Narang dimanche dernier. « Urbi Et Orbi est descendu de catégorie et dans un Benchmark 31, on était confiant. Pour moi, il était le seul du lot à avoir le parcours (1850m). Il y a eu des bets sur le cheval. It was finally an expected win ».
Ce succès porte aussi la griffe de l’Indien Vaibhav. « Après cinq montes, le voilà qui émerge déjà. Le jockey Vaibhav fera bien chez nous. Il gagne en confiance. Il faut lui donner du temps pour son adaptation à son nouvel environnement », avance par ailleurs son entraîneur.