Après son brillant parcours 2015 qui l’a vu remporter quatre victoires et autant d’accessits en huit sorties, Hillbrow est celui qui offre les meilleures garanties dans cette C4 scindée en deux après l’annulation du sprint prévu pour la C6 sur 1365m. Après que les entourages de Chinese Gold et Lucky Valentine leur eurent préféré la quatrième épreuve, les feux semblent au vert pour que le petit champion de Jean-Michel Henry débute sa campagne 2016 du bon pied.
Ce qu’il faut savoir au sujet de Hillbrow, c’est qu’un petit pépin à la bouche l’a contraint à retarder sa rentrée. Sujet valeureux, son entourage n’a voulu prendre aucun risque et lui a donné tout le temps nécessaire pour qu’il retrouve ses bonnes sensations. Si on se base sur ses prestations matinales, dont celle sur la grande piste mardi en compagnie d’Assegai, le représentant Jean Michel Henry dans la Duchesse, on est tenté de dire que l’alezan est prêt pour sa reprise.
Reste à savoir quelle tactique adoptera Jean-Michel Henry pour mettre toutes les chances du côté de son poulain dans une course où il a aussi comme engagement Indian Striker. Dans ce champ restreint de sept partants, composé essentiellement de finisseurs, on prévoit de le voir dans le sillage de l’éventuel meneur, et pourquoi pas prendre la direction des opérations, lui qui l’a déjà fait de bout en bout en deux occasions l’an dernier. Certes, ce furent sur 1500m et 1850m, mais nous pensons que Hillbrow a suffisamment de vélocité initiale pour mettre à bon escient sa première ligne. Si d’aventure Peter Hall laisse le soin à un autre concurrent de faire le lièvre et décide de s’asseoir tranquillement en deuxième position, il incombera à l’Australien de s’assurer qu’il ne soit pas enfermé à un moment crucial de l’épreuve. Quel que soit le cas de figure, on est d’avis que Hillbrow ne sera pas loin de la tête de la course et dans ces conditions, il reste la première chance de l’épreuve.
Mais une course étant courue sur le gazon et non en théorie comme dirait l’autre, ils sont deux voire trois à pouvoir contrarier les plans de Hillbrow. À commencer par King Neptune qui a été l’auteur d’un eye-catching run à ses débuts il y a trois semaines. Coursier d’expérience, il est aussi maniable que Hillbrow en ce sens qu’il a gagné en dictant sa loi dans son pays natal et s’est montré tout aussi compétitif en suivant de près. Nanti du no 3 dans les stalles de départ, nous pensons qu’il aura une belle carte à jouer sous la selle de Mark Neisius, d’autant qu’il donne l’impression d’avoir encore progressé à l’heure des galops.
On retiendra aussi Hot Rocket qui n’a pas été ridicule à sa reprise. Ce coursier a certes perdu de sa vitesse initiale, mais s’est bien comporté en tant que finisseur. Dans ce champ restreint, il ne sera pas distancé, d’autant qu’il a pour lui de partir du deuxième couloir. S’il est au contact du groupe de tête à l’amorce de la dernière courbe, il aura son mot à dire.
Au finish, on devrait aussi retrouver Kruger Rand. Mais l’élève de Patrick Merven a démontré qu’il a besoin d’une course rondement menée pour faire parler sa belle pointe de vitesse finale. La course sera-t-elle lancée sur des bases élevées? Rien n’est certain. Reste qu’une place est largement dans ses cordes.
Quant aux Sole Mio, How Many To Won et Indian Striker, on les voit plus comme des seconds coûteaux dans ce lot. Le représentant de l’entraînement Rousset, en sus d’être un coursier difficile à piloter, n’a pas encore fait ses preuves à ce niveau. Il ne peut que courir en progrès. How Many To Won nous a paru dans d’excellentes dispositions au training. C’est un coursier qui excelle sur la fraîcheur et il peut miser sur son handicap favorable pour réaliser un truc. Quant à Indian Striker, qui reprendra la compétition après plus d’un an d’absence, on préfère le revoir pour mieux le jauger.
On fera de Hillbrow notre favori pour la victoire devant King Neptune, Kruger Rand et Hot Rocket.