Le président de la Mauritius Cooperative Agricultural Federation (MCAF), Shrudanand Sheoraj, estime que les planteurs ont su de tout temps relever les défis qui se sont présentés à eux. À l’instar de la baisse de 36 % du prix du sucre, il y a quelques années. N’empêche que certaines contraintes, dont le manque de main-d’oeuvre, découragent les planteurs. Il en appelle au gouvernement dans le cadre de la préparation du prochain budget.