Depuis sa conception avec pour promoteur Rakesh Gooljaury, la SICOM Tower à Ébène fait parler d’elle. Et dans le dernier rapport du Directeur de l’Audit, cet immeuble abritant le ministère des Services financiers et devant accueillir initialement le ministère des Finances s’est installé en bonne place. À décembre de l’année dernière, le gouvernement a payé des loyers pour un montant de Rs 32,9 millions pour des bureaux restés inoccupés. De par le contrat, SICOM, qui avait racheté cette tour de l’ancien partenaire d’affaires de Nandanee Soornack sous le gouvernement de Navin Ramgoolam, a récolté des loyers de Rs 74,1 millions sans compter un refundable deposit de Rs 5,5 millions au cours de la période d’avril 2015 à décembre 2016. En sus de ces paiements, SICOM a soumis des réclamations de Rs 29,2 millions « for fit out and other additional works » au rez-de-chaussée et des niveaux 1 à 7.
Mais ce ne furent pas les seuls paiements encaissés par SICOM pour la location de la Tower. Avant l’aménagement des locaux pour héberger le ministère des Services financiers, des travaux d’intérieur furent entrepris avec des réclamations de Rs 24,2 millions de SICOM. Après négociations, ce montant fut réduit à Rs 21, 9 millions et Rs 15 millions déjà versées. Des travaux additionnels nécessitant des dépenses de Rs 4,7 millions furent entrepris avec la décision de faire transférer la Financial Intelligence Unit au niveau 10.
 Le ministère des Finances affirme avoir demandé au ministère des Services financiers d’avoir recours à une contre-vérification des réclamations de SICOM. « MoFED explained that it requested that Ministry to seek the assistance of an architect, a civil engineer and a quantity surveyor from the Ministry of Public Infrastructure and Land Transport, and an engineer from the Energy Service Division to verify the claim submitted by SICOM Ltd », ajoute l’Audit.
 Suite à l’abandon du projet de loger la SME Bank et le One-Stop-Shop à la SICOM Tower et un stop order pour les travaux, SICOM avait sorti d’autres réclamations de Rs 9,7 millions pour les travaux de démolition déjà entrepris et le remplacement des partitions. Viennent encore se greffer à ces dépenses des acceleration costs de Rs 4,6 millions en vue de remplacer le carpet flooring par du laminated flooring en octobre 2015 à la demande du ministère des Finances qui, finalement, n’allait pas déménager de l’Hôtel du gouvernement.
La location de la SICOM Tower s’est transformée en opération profitable aux dépens des fonds publics.