En vue de la Journée Internationale de la Lutte contre le Sida, observée dans le monde entier chaque 1er décembre, un collectif d’ONG et d’associations, dont LEAD, SidAtak, le PNUD et les Non State Actors (NSA) ont uni leurs efforts. Résultat : une campagne de conscientisation enclenchée hier au Dockers’Village de Baie-du-Tombeau, et qui sera menée dans d’autres régions de l’île. Les 2 et 3 décembre, le collectif organisera deux journées et soirées spéciales au Caudan, à Port-Louis, pour marquer l’événement. L’artiste Dagger Kila s’est bénévolement associé à cette démarche. Il sera rejoint par d’autres.
Quand il a présenté son dernier opus Antisipe constitué de quatre nouveaux singles et leurs DVD, Dagger Kila évoquait déjà son engagement social. Mais il avait préféré taire les détails pour justement attendre que le calendrier des activités et toute l’organisation soient bien ficelés avant de le faire !
Depuis hier, Dagger Kila, Lionklash, DJ Kingdom, entre autres artistes et le collectif d’ONG et d’associations, dont LEAD, SidAtak, le PNUD et le NSA ont démarré leur présente campagne, baptisée « SidArt Tour : Getting to zero ». C’était au Dockers’Village de Baie-du-Tombeau, où SidAtak est très présent sur le terrain.
Ce dimanche 13, artistes et travailleurs sociaux seront à Alma, à Saint-Pierre. Et chaque week-end sera marqué par des activités et des prestations (voir calendrier). « Nous allons surtout marquer notre présence dans les quartiers où les différents partenaires impliqués ont déjà entamé un travail de conscientisation et de prise en charge », explique Danny Philippe de LEAD. Il ajoute : « Que ce soient nos travailleurs sociaux ou des régions où les fondations ENL, Omnicane ou la National Empowerment Foundation, avec lesquelles nous travaillons, sont actifs, cette campagne viendra appuyer le travail déjà démarré. »
Le but, explique notre interlocuteur, étant de redynamiser « les réseaux de bénévoles déjà actifs sur le terrain et de faire passer le message à ceux qui ne se sont pas encore engagés dans l’importance de le faire, chacun pour son quartier ». C’est ainsi que ce collectif a regroupé deux objectifs dans le cadre de cette campagne. « Le premier étant le sida, et le thème décrété pour cette année est “Getting to zero” ; soit parvenir à un degré où il n’existera plus de stigmatisation et de discrimination envers les PVVIH. Mais aussi, en même temps, via l’éducation des patients et de tout le monde, essayer d’arriver à endiguer le virus et l’épidémie pour parvenir, idéalement, à zéro infection. »
Dans le même souffle, rappelle D. Philippe, « ce sont dans de telles conjonctures que la présence et la contribution des bénévoles ont toute leur importance. D’où notre souhait de marquer, parallèlement, la Journée Internationale de la Lutte contre le Sida et celle des Volontaires. Et la présence du PNUD et du NSA dans cette campagne. » La première est commémorée le 1er décembre et la seconde, le 5 du même mois.
À l’issue de ce mois de campagne, le collectif des ONG et autres formations, et les artistes qui les accompagneront, seront présents pendant « deux jours et deux soirées au Caudan, à Port-Louis. Ce sera les 2 et le 3 décembre. Nous aurons des activités et la présence des artistes qui ont ponctué la campagne, explique D. Philippe. D’autres artistes, tels que Eric Triton et Etaé, viendront rejoindre le mouvement. » Sur ce point, le travailleur social fait ressortir : « Dagger Kila est venu personnellement nous approcher pour offrir ses services et s’engager socialement. C’est un artiste que nous respectons et qui nous aidera, certainement, à réunir une bonne foule pour passer nos messages. »