Il est né le 6 mai 1856 en République Tchèque et a émigré en Autriche en 1860. Il a entrepris des études en biologie et en physiologie (1876-1882). Il est mort en 1939. Freud est connu dans le monde de la science et celui de la philosophie (aussi) comme étant l’ « inventeur » de la psychanalyse (la psycho-analyse ou l’analyse de la psyché).
La psychanalyse en tant que méthode pour soigner certaines maladies de la psyché – surtout les névroses et l’hystérie – est en recul, mais elle est encore pratiquée par adhésion en France, en Argentine et au Brésil.
La psyché (le psychisme) est difficile à définir tant il existe de conflits sur sa nature, sa fonction et son dysfonctionnement. J’opte pour l’espace-temps qui se rapporte à la représentation consciente de ce que l’on pense ou croit penser. Je me rapporte aussi à une autre dimension de ce même espace-temps qui inconsciemment impacte sur notre pensée. Toute déformation de ces représentations ou impacts pose problème du point de vue psychologique. La névrose étant la plus grande déformation dont, fort heureusement, nous sommes conscients.
Il existe plusieurs définitions pour la névrose mais je me réfère à celle qui se rapporte à la prise de position du Moi en faveur de la réalité (consciemment imposée) au détriment du plaisir (inconsciemment refoulé). Il existe plusieurs explications pour l’hystérie, mais je m’attache à celle qui la définit comme la manifestation physique d’une souffrance psychique.