Rashid Beebeejaun, Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie et des Services publics, a annoncé que les contrats des Independent Power Producers (IPP) seront rendus publics demain, après la réunion de la National Energy Audit Commission (NEAC). C’était ce matin à l’occasion de la signature d’un accord entre le Central Electricity Board (CEB) et les sept IPP à son bureau à Port-Louis. À une question de la presse, le ministre Beebeejaun a déclaré qu’il est important que les gens comprennent le contenu des contrats.
Les cinq personnes qui ont signé pour les sept IPP sont Babita Jawaheer pour le CT POwer, Eddie Ah Cham pour Omnicane-St-Aubin et La Barack, Cyril Mayer pour Terragen Ltd, Patrick Gérard de Labauve d’Arifat pour FUEL et CIEL et Billy Ah Sue pour Sotravic Ltd. Du côté du CEB, c’est son directeur Shyam Thanoo qui a apposé sa signature sur les accords avec ces producteurs.
Le directeur du CEB devait affirmer que beaucoup a été dit sur les contrats entre les IPP et le CEB. Il note que des partenariats existent depuis les années 80 et même avant, insiste-t-il, soit dans les années 1957-1960. Shyam Thanoo souligne que jusqu’à présent nulle n’était au courant de ce qu’il y a dans les contrats. Or, à partir de maintenant, observe-t-il, ce sera le cas. « Il est important que les gens comprennent ce qu’il y a dans les contrats », affirme-t-il et de renvoyer la question de la presse sur la diffusion de ces informations sur le président de la NEAC Dev Manraj.
Répondant aux questions de la presse à l’issue de la signature des accords, M. Manraj devait affirmer que la commission organisera des campagnes d’explications publiques pour mieux faire comprendre aux Mauriciens le contenu des contrats et leurs implications. Il se réjouit de l’avancement du projet et remercie tout un chacun de sa collaboration, surtout le ministre Rashid Beebeejaun. Il réaffirme que les données seront dans le domaine public dès demain. « Nous invitons tout le monde, les organisations et le public en général d’en prendre connaissance et de soumettre leur commentaire à la commission dans un esprit de dialogue. » Il affirme que la commission aura pour tâche non seulement de rendre publics les contrats déjà mentionnés mais aussi ceux à venir.
Dans une déclaration à la presse, à l’issue la cérémonie de signature, le ministre Beebeejaun devait réaffirmer l’importance de faire comprendre aux gens la production énergétique et le mix-energétique et leurs bénéfices. Il a aussi parlé de l’importance d’utiliser les équipements performants pour une production efficiente. Il fut un temps, dit-il, où « l’on disait qu’il fallait enterré le dioxyde de carbon. Il y a un coût pour ça ». D’où la nécessité d’utiliser une technologie performante et par conséquent moins polluante.
Le Premier ministre adjoint indique que toutes les semaines il reçoit des gens à son bureau avec des propositions de production d’énergie propre. « Ce sont des projets qui pourront être réalisés dans le moyen ou le long termes et nous avons besoin des technologies maintenant. Nous ne pouvons pas attendre », affirme-t-il.
Rashid Beebeejaun devait aussi louer le Premier ministre Navin Ramgoolam qui selon lui, « rend depuis un certain temps transparente cette collaboration avec les IPP ». Ces derniers, constate-t-il, ont soumis leur contrat de bonne volonté.