Le PTr et le MMM ont choisi la transparence pour démontrer la confiance qui existe entre les deux partis qui, avec l’accord signé entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, hier devant la presse réunie au Hennessy Park Hotel, officialise l’alliance PTr-MMM. Un exercice pour démontrer également la vision commune des deux leaders de l’avenir du pays. Un avenir qu’ils ont scellé dans un document d’une dizaine de pages, détaillant les principes de leur accord. S’il a beaucoup été question de transparence, les deux leaders n’ont cependant pas laissé transpirer les informations attendues, relatives à la dissolution du Parlement et à la tenue des élections générales. Si le chef du gouvernement insiste sur son mandat jusqu’à 2015, Paul Bérenger, lui, laisse entendre que nous entrons dans une phase cruciale de campagne électorale.
Comme ce fut le cas au get together organisé mercredi dernier pour que certains membres des deux partis fassent connaissance, hier encore, dans le décor rouge et mauve de la salle Ebony I du Hennessy Park Hotel, les membres du PTr et du MMM présents étaient à parité, soit 11-11. Entourés de Nita Deerpalsing, Devanand Rittoo, Deva Virahsawmy, Satish Faugoo, Arvin Boolell, Rama Sithanen, Anil Baichoo, Sheila Bappoo, Cader Sayed-Hossen, Kalyanee Jhugroo et Patrick Assirvaden pour les rouges, et de Jayen Cuttaree, Alan Ganoo, Arianne Navarre-Marie, Madan Dulloo, Rajesh Bhagwan, Steve Obeegadoo, Reza Uteem, Veda Balamoody, Pradeep Jeeha et Atma Bumma pour les mauves, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger ont animé une conférence de presse commune à l’issue de la signature de l’accord électoral entre les deux partis.
S’appuyant sur le slogan “Un peuple Uni, Un Pays moderne”, les deux leaders, qui ont brièvement passé en revue les principaux termes de l’accord, ont principalement axé leur discours sur “la marque de confiance” que représente cet accord entre le PTr et le MMM. D’emblée, Navin Ramgoolam a laissé comprendre que “ce 20 septembre 2014 marque un tournant décisif dans le développement politique de notre pays. L’accord que nous venons de signer ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire de notre pays”. Et d’insister que “ce n’est pas un accord entre Paul Bérenger et moi. Il s’agit d’un accord global qui ne tient pas en compte uniquement la réforme électorale, ou la modernisation de notre Constitution. Il contient les grandes lignes de notre programme gouvernemental. C’est un accord qui propulsera l’île Maurice et qui fera de notre pays un pays encore plus moderne, un modèle unique de la démocratie”.
Mise en garde contre les
tentatives de “mett tchoula”
 Il ajoute que “cela démontre la confiance qu’il y a entre nous”. Pour conclure, il n’a pas manqué de remercier chaleureusement Alan Ganoo et Shafiq Hamad, “dont le rôle a été crucial pour la concrétisation de l’alliance PTr-MMM”.
Si le PM parle de “tournant décisif”, l’ex-leader de l’opposition parle, lui, “d’étape décisive”. Pour Paul Bérenger, la signature de l’accord entre le PTr et le MMM est une nouvelle étape en ce qui concerne notamment la IIe République et l’équilibre trouvé entre les pouvoirs du président élu au suffrage universel et ceux du Premier ministre qui garde, selon lui, ses prérogatives. C’est dans cette optique que le leader des mauves a d’emblée mis en garde contre “les tentatives de mett tchoula entre nous”. Des tentatives de manipulations à travers les radios, les journaux et également des lettres anonymes, a-t-il prévenu, citant une lettre actuellement en circulation prétendument envoyée par un activiste rouge, mais dont le MSM serait, selon lui, derrière. “Ce n’est que le commencement, et tous les jours il y aura des tentatives de manipulation. C’est à prévoir. C’est pourquoi je lance une mise en garde, surtout aux militants MMM, de ne pas entrer dans ce jeu là”.
Outre le dévoilement du slogan de l’alliance PTr-MMM, Paul Bérenger indique que, depuis hier soir, les militants du MMM et du PTr sont actifs sur le terrain. Des banderoles devaient être placées dans les quatre coins de l’île, marquant ainsi la première action commune des deux partis. Revenant sur l’accord, le leader du MMM a expliqué que l’accord signé hier au Hennessy Park Hotel “ne contient rien de nouveau concernant la IIe République. C’est au niveau du programme électoral qu’il y a plus de détails”. Ajoutant aux propos de Navin Ramgoolam plus tôt, il laisse comprendre que deux comités seront mis en place, l’un responsable de la rédaction du projet de loi concernant la IIe République et l’autre travaillant sur le programme électoral.
Ainsi, si du côté du PTr, Navin Ramgoolam a annoncé les noms de Rama Sithanen et de Milan Meetarban pour travailler sur le programme électoral, Paul Bérenger annonce, lui, les noms de Jayen Cuttaree, Steve Obeegadoo, Pradeep Jeeha et Viren Ramchurn pour cette équipe. L’équipe qui travaillera sur la IIe République sera constituée du côté du PTr de Satish Faugoo et Rama Sithanen également, et du côté des mauves, d’Alan Ganoo et Veda Baloomoody. Si Rama Sithanen tient une place dans les deux équipes, son rôle au sein de cette alliance est capital, le Premier ministre annonçant publiquement que “ce n’est un secret pour personne que Rama Sithanen sera le ministre des Finances”.
La prochaine étape de l’alliance PTr-MMM est la tenue d’un meeting “historique”, selon Paul Bérenger. “La date et le lieu n’ont pas encore été arrêtés, indique le leader des mauves, mais on travaille activement à ce grand rassemblement”.