Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a défié hier le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval et Roshi Bhadain de répéter en public les allégations faites contre lui dans le cadre de la PNQ.
« Lerla zot pou donn mwa enn loccasion pou pran ban action ki bizin à zot encontre. Si zot sérieux et pas cachiete derrière immunité parlementaire zot bizin répete allégation là en public. Sinon mo pou considère zot comme banne lache », a déclaré le PM.
Concernant les contrats alloués à la notaire Sawminaden, Pravind Jugnauth a observé que dans le cadre de la PNQ seulement le contrat avec le groupe CIEL concernant l’achat de la clinique Apollo avait été évoqué. « Je maintiens que c’est le groupe CIEL qui a retenu le notaire et a fait les frais selon les provisions prévues par la loi », dit-il. « Recommandations ou pas, c’est l’acheteur qui a choisi. Vous pouvez vérifier auprès des concernés et demander les frais payés ».
A une autre question concernant une déclaration de Roshi Bhadain à l’effet qu’Omega Ark voulait acheter Maubank Pravind Jugnauth a observé que « Omega Ark ti kapav envie acheté Maurice en entier. Dimounn pe trouve ki nous fine agir dans la sincérité. Omega Ark ti choisir par le consultant BDO et lorsque nous lui avons donné un délai au 31 octobre pour qu’il transfère son argent et qu’il ne l’a pas fait, nous avons dit que nous n’irons pas de l’avant ».
Concernant la proof of funds réclamée par le leader de l’opposition, Pravind Jugnauth a expliqué que les autorités avaient déjà obtenu des communications bancaires de Singapour. « Cependant ce n’est pas seulement la proof of funds qui est importante. L’important c’est qu’ils payent. Or ils ne nous ont pas donné l’argent selon le délai fixé. Il y avait un deuxième exercice et BDO avait recommandé une compagnie sud-africaine. Celle-ci n’avait pas réussi à payer et avait demandé un délai échelonné sur plusieurs années. Nous ne sommes pas tombés d’accord. CIEL a été un blessing in disguise parce que nous avons obtenu plus d’argent que les montants proposés par les autres soumissionnaires. Nous avons réussi à combler les dettes contractées par la clinique Apollo », affirme Pravind Jugnauth.
Le Premier ministre a également affirmé qu’il a retiré sa carte d’identité depuis longtemps. Quand aux accusations envers la BAI relatives à un Ponzi Scheme, Pravind Jugnauth a observé qu’à cette époque Paul Bérenger avait parlé de « huge ponzi scheme ».
Répondant à des questions concernant l’abandon des poursuites contre les membres de la famille Rawat, Pravind Jugnauth a affirmé qu’il respecte la justice.
Concernent le meeting du 1er mai, Pravind Jugnauth, qui participera à cette manifestation pour la première fois comme Premier ministre, s’est dit confiant qu’il y aura une bonne foule au meeting du MSM-ML à Vacoas. « Je suis certain que les Mauriciens voient le travail que j’abats en tant que Premier ministre, ma sincérité et ma volonté, le fait que je fais ce que je dis. C’est le cas pour la création du CSU. Les gens pourront voir comment la technologie peut être utilisée pour faciliter leur vie quotidienne ».
Par ailleurs les consultations budgétaires commenceront le 2 mai par une rencontre avec les syndicats. Une série de rencontres échelonnées sur plusieurs jours sont prévues. Au-delà des consultations, il a invité ceux qui ont des propositions à le soumettre sur le portail créé à cette occasion. La date de la présentation du budget n’a pas encore été arrêtée.
Le Premier ministre aussi affirmé sa détermination à « casse lerein des trafiquants de drogue ». « Nous n’avons pas terminé parce que c’est un combat continu. La mafia a pendant des années et des années opéré et accumulé beaucoup d’argent. Aujourd’hui, lorsqu’on voit comment sur une seule transaction, ils exposent des millions et des millions de roupies, les gens réalisent comment c’est effrayant et combien nous sommes à risque. Ces gens ont les moyens et sont capables de faire n’importe quoi. Il nous faut prendre nos précautions dans le combat que nous menons ».
Pravind Jugnauth a finalement reconnu qu’un cas de tuberculose a été détecté et a été mis en isolation, ajoutant qu’il ne faut pas dramatiser.