Pendant environ trois heures, hier, plus d’une centaine d’éléments, provenant de plusieurs unités de la force policière, ont participé à un exercice de simulation grandeur nature à la cascade de Balfour à Beau-Bassin. Le scénario : des jeunes de la Mauritius Scouts Association se sont retrouvés en difficultés après une attaque d’abeilles.
Il est 9h30, ce samedi 10 août, quand l’Information Room de la police reçoit un appel téléphonique provenant du responsable des jeunes de la Mauritius Scouts Association (MSA). Il explique à la police que sa troupe était engagée dans une randonnée en ce samedi matin quand elle a été attaquée par des abeilles. C’était la panique générale avec des jeunes portés manquants après leur tentative de fuir ces abeilles. Ces informations sont relayées au poste de police de Beau-Bassin et une première escouade d’officiers se rend sur les lieux pour obtenir confirmation.
Après un constat de la situation sur le terrain, l’escouade fournit des feedbacks aux supérieurs avant d’enclencher une opération de Search and Rescue. Ce sont les sapeurs-pompiers affectés à la caserne de Coromandel qui débarqueront en premier sur les lieux indiqués. Les hommes de la Government Fire Services ramènent de la cascade deux jeunes qui ont essuyé des blessures. Ces derniers seront par la suite pris en charge par les médecins du SAMU.
D’autres membres de la MSA sont toujours portés manquants et des éléments du Groupement d’intervention de la police mauricienne et ceux de la Special Mobile Force se sont engagés dans une battue dans cette région. Trois jeunes de la MSA seront finalement retrouvés. Toutefois un de leurs amis, un adolescent de 18 ans, a été retrouvé noyé. Pour les besoins de cet exercice de simulation, des dispositions ont été prises pour le transfert de la dépouille vers la morgue à des fins d’autopsie.
Les responsables, dont le Chief Inspector Gangadin, affichent satisfaction sur le  déroulement de cet exercice. Cet endroit a été choisi pour mener cette simulation en raison de sa topographie. De plus, dans le passé, les forces de l’ordre ont dû conduire de nombreuses opérations similaires dans cette région. Ainsi l’exercice d’hier matin a permis aux stakeholders d’évaluer leurs procédures d’intervention en cas de ce genre de situation.