Majoration de la redevance télé: “Réconforté par la levée de boucliers des téléspectateurs et des associations de consommateurs”
Revenant sur les travaux de l’Assemblée nationale de mardi dernier, Alan Ganoo, leader de l’Opposition, est d’avis que “l’incompence légendaire” du ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo, s’est une nouvelle fois confirmée sur le dossier SinoHydro. Il dénonce, de même, son “refus de la transparence.” 
Alan Ganoo soutient que la performance d’Anil Bachoo, mardi, à l’Assemblée nationale, est venue confirmer son “incompétence légendaire” et son “refus de la transparence.” Le leader de l’Opposition affirme que sur le dossier SinoHydro, le ministre des Infrastructures publiques, par ses réponses aux interpellations, d’une part, du député MMM Joe Lesjongard, de l’autre, du député FSM Celh Meeah, est venu “induire la Chambre en erreur.”
“En réponse au député Lesjongard, explique Alan Ganoo, il est venu dire que sur les cinq contrats alloués par l’État à cette entreprise chinoise, il n’y avait du retard que sur celui de Riche Terre.” Or, souligne le leader de l’Opposition, au cours de la même séance, à une autre PQ, le ministre s’est contredit en laissant entendre que sur les cinq contrats alloués, “extension of time has been granted.”
Alan Ganoo trouve d’autant grave que le ministre avait laissé entendre qu’il allait déposer tous les détails relatifs aux cinq projets, à vendredi après-midi, et que cela n’avait pas encore été fait. “Qui veut-t-il protéger? Pourquoi autant de cover-up?”, se demande le leader de l’Opposition. Il enchaîne avec la décision de la Corporation Nationale de Transport (CNT) de retourner à la National Transport Authority (NTA) son droit de desserte de huit routes.
Alan Ganoo explique que c’est en raison de la maladministration de la CNT qui est “mal gérée sous Bachoo” que le droit de desserte de ces routes “rentables” a dû être retrourné à la NTA. Il rappelle, de même, la saga autour de l’acquisition projetée, depuis deux ans, de 65 autobus flambant neufs “en raison de la maladministration de la CNT et de l’incompétence de Bachoo.” Le leader de l’Opposition met le ministre en garde contre les risques de licenciements avec cette décision de la CNT de retourner le droit de desserte de huit routes “profitables”.
Revenant, par ailleurs, sur la décision du cabinet d’approuver la majoration par 50% de la redevance télé payable à la MBC, Alan Ganoo souligne la levée de boucliers que l’annonce de cette mesure a occasionnée, d’une part, chez les téléspectateurs en général, de l’autre, auprès de l’Association des Consommateurs de l’île Maurice (ACIM) de Jayen Chellum et de l’Association for the Protection of the Environment and of Consumers (APEC) de Suttyodev Tengur.