S’il fallait retenir le nom d’un cheval qui a pris une nouvelle dimension cette année, ce serait bien évidemment Polar Royale, tant le protégé de Gilbert Rousset a régalé ses nombreux partisans depuis le début de la saison. Pour rappel, seul Bulsara l’a précédé lors de ses trois incursions en 2015, de quoi revoir à la hausse ses ambitions puisque son entourage n’écarte pas la possibilité de l’aligner dans la Barbé Cup dans un mois suite à la promenade de santé qu’il s’est offerte samedi dernier.
Avec le handicap en sa faveur par rapport à son principal adversaire qui n’était autre que Casey’s War, Polar Royale était une première chance et les parieurs ne s’y étaient pas trompés, le fils d’Ashaawes étant offert à Rs 170 pour une mise de Rs 100 à la fermeture des paris. Comme attendu, Twitter se montra le plus entreprenant à l’ouverture des boîtes mais il empiéta sur la ligne de Kruger Rand, tout comme Polar Royale, ce qui fit que Rama dut quelque peu reprendre sa monture. L’alezan de Shailesh Ramdin partit ainsi aux avant-postes alors que Polar Royale trouva la position préférentielle sur la lice devant Casey’s War qui était accompagné d’Azapel. Silver Bluff, la doublure de Ramapatee Gujadhur, était cinquième, suivi de Kruger Rand et Ashanti Gold qui se retrouvait en queue de peloton après une mise en route laborieuse.
Dinesh Sooful eut du mal à contenir la fougue de sa monture en descente, si bien que celle-ci compta, à un moment, jusqu’à environ sept longueurs d’avance sur le favori. Etant limité sur la distance, on se doutait que le meneur n’allait pas tenir longtemps sur un tel rythme. Emmené par Polar Royale, le peloton avait comblé tout son retard au poteau des 400m sur un Twitter qui semblait de moins en moins fringant. La monture de Derreck David entama ainsi en main la dernière ligne droite avec Azapel, Casey’s War et Kruger Rand lancés à ses trousses. Dès qu’il fut sollicité par son cavalier, Polar Royale prit facilement ses distances de ses poursuivants pour rallier le but avec plus de trois longueurs d’avance sur Azapel sur lequel Jeanot Bardottier avait tout tenté. Silver Bluff, qui s’était amené à la corde, surprit Kruger Rand pour la troisième place.
Polar Royale boucla les 1400m en 1’’23’’53, ce qui constitue un très bon temps de référence quand on sait que les false rails étaient placés à 4m50 des barres intérieures. Casey’s War a été, pour sa part, une petite déception mais il faut faire ressortir à sa décharge que sa tâche s’annonçait compliquée avec le top weight sur le dos. Même si l’épreuve principale lui a échappé, Ramapatee Gujadhur devait se satisfaire de la bonne course de rentrée d’Azapel de même que les débuts encourageants de Silver Bluff. Ashanti Gold a, pour sa part, trouvé la compétition plus rude à cet échelon.
En signant son premier triplé de la saison, Gilbert Rousset a été le grand bonhomme de ce septième acte avec la bagatelle de Rs 550 000 de stakesmoney engrangées, de quoi lui permettre de ravir la troisième place à Shailesh Ramdin au classement général. Les cravaches locales poursuivent, quant à elles, leur belle série, puisqu’elles ont enlevé quatre des cinq épreuves restantes par l’entremise de Rye Joorawon (Triad Of Fortune), Jeanot Bardottier (Midnight Master et Indaba My Children) et Sunil Bussunt (Mr Leyend).