Pas de surprise à l’arrivée de la course principale avec la facile victoire de Polar Royale, qui a démontré si besoin était qu’il était l’un des meilleurs, sinon le meilleur, sur 1400m actuellement. Après 1’22”62 lors de la journée d’ouverture (lice à zéro), le voilà qui réalise 1’23”53 avec une lice à 4,50m. Il s’en est fallu de peu pour qu’aucun de ses poursuivants ne soit présent sur la photo finish. Son prochain objectif est la Barbé Cup sur 1600m et disons d’emblée que ce sera une autre paire de manches, car il retrouvera à nouveau Bulsara et Love Struck sur sa route.
Que peut-on dire de cette course sinon qu’elle ne fut l’affaire que d’un seul cheval, en l’occurrence Polar Royale. Il trouva en Twitter un bon lièvre dans le sens où la monture de Dinesh Sooful prit le “mors aux dents” après avoir été sollicitée au départ. Polar Royale montra son intérêt pour courir en deuxième position et n’eut pas vraiment à lutter avec Casey’s War pour suivre le meneur.
On dira que Twitter partit sur des bases trop élevées et, comme c’était une course de 1400m, il éprouverait des difficultés à tenir jusqu’au bout. En jetant un coup d’oeil à notre chronomètre, on remarqua que Twitter avait bien accéléré à partir des 1200m et qu’il monta même en tempo au début de la descente. La distance séparant les 1200m des 800m fut couverte en 21”93 et cela donne une indication claire et nette de la vitesse à laquelle ce cheval évoluait.
Comme il fallait s’y attendre, le rythme baissa d’intensité entre les 800 et les 600m, avec 11”44 pour ces 200m. Ce fut au même instant que Polar Royale commença à se rapprocher. On prit aussi conscience de la présence d’Azapel, qui suivait les opérations sans forcer. Twitter en eut assez avant le dernier tournant et Polar Royale le doubla sans avoir été sollicité par Derreck David. Quand ce dernier demanda à son cheval d’accélérer, aucun poursuivant ne put soutenir la comparaison et l’écart à l’arrivée peut témoigner de la supériorité de Polar Royale, qui signait à l’occasion le troisième succès du Sud-Africain et du tandem Gilbert Rousset-Soodesh Seesurrun.
Deuxième de la course, le “vieux” Azapel, qui a profité de sa fraîcheur pour bien courir. Son compagnon de box, le nouveau Silver Bluff, est à créditer d’un bon début et il ne fait pas de doute qu’il progressera à sa prochaine tentative. Kruger Rand a quelque part un peu déçu, mais il faut reconnaître qu’il avait affaire à forte partie. Casey’s War vaut plus que cette performance et les choses s’annonçaient difficile au départ, surtout avec l’écart de poids qu’il y avait entre Polar Royale et lui. Ashanti Gold ne fut pour sa part jamais dans le coup.
En attendant, il faudrait féliciter les héros du jour pour leur domination.