C’est un champ restreint qui s’affronte dans l’épreuve principale de cette huitième journée. À défaut de la quantité, on espère néanmoins assister à une course bien disputée. Notre favori est Polar Royale. On pense qu’il avait des circonstances atténuantes lors de sa défaite face à Bulsara. On trouve qu’il devrait être en mesure de se placer dans le sillage du meneur et éventuellement faire la différence.
La course devrait être menée par Twitter. Cet alezan reste sur une bonne dernière course sur 1365m. Il sera pour la première fois aligné sur 1400m au Champ de Mars et il n’a pas d’autre alternative que d’imposer sa loi, tout en espérant que ses poursuivant ne puissent le rattraper. Il a été confié à Dinesh Sooful. On est toutefois d’avis qu’avec une lice à 4,50m il devrait éprouver des difficultés à aller jusqu’au bout de la ligne droite. On trouve aussi que si Ryder Cup a échoué dans sa tentative lors de ses deux sorties de 2015, Twittter ne peut être meilleur que lui sur la distance.
Polar Royale, mieux placé dans les stalles cette fois, peut prendre la foulée du meneur. On ne pense pas que Casey’s War, le top-weight, s’usera prématurément en vue de conserver à tout prix l’avantage de la corde. Le danger pourrait venir d’Ashanti Gold, qui fait partie des poids légers de la course et qui démarre de la première ligne. Derreck David devra bien jauger la course et demander à sa monture de produire son effort au bon moment.
Casey’s War avait été malchanceux lors de la 5e journée, quand il avait éprouvé des difficultés à trouver le passage. Dans ce petit champ, cela devrait être plus facile pour lui. Reste qu’il doit rendre du poids à tous ses adversaires et ce genre de handicap n’est jamais facile à contourner.
Que penser des possibilités d’Ashanti Gold à ce niveau de la compétition ? Le gris a bénéficié d’une remise au poids pour rester invaincu en deux tentatives et il monte en valeur cette fois. Son cavalier n’obtient pas de décharge, mais il n’aura que 53 kg à porter. Il a été heureux au tirage des lignes avec une place à la corde. On lui prévoit une tâche ardue et il sera amplement satisfait s’il parvient à terminer dans l’argent.
Patrick Merven fait confiance à Kruger Rand, qui n’avait pas été surclassé à sa dernière tentative. Distancé dans la partie initiale, il avait réalisé la meilleure fin de course pour accrocher la cinquième place. Les 35m additionnels ne sont pas pour lui déplaire, tout comme le fait que la lice soit placée à 4,50m. Il peut espérer faire partie du quarté.
Du côté de Gujadhur, ils sont deux en lice mais Jeanot Bardottier est absent car il ne peut monter au poids alloués à ces chevaux. Azapel est un “vieux routier” qu’on n’a plus besoin de présenter. On sait de quoi il est capable, mais il a le désavantage de n’avoir pas encore couru. L’autre est Silver Bluff, un nouveau qui devrait bien faire à l’avenir. Il a bien progressé ces dernières semaines pour effectuer ses débuts. Il pourrait toutefois nécessiter une course pour retrouver les sensations de la compétition.
Si Polar Royale est bien piloté et qu’il est dans les mêmes disposition que lors de ses deux premières sorties, il devrait l’emporter.