Avec trois engagés à la lutte pour le commandement dans la partie initiale, il était évident que la victoire reviendrait à un finisseur. Recall To Life s’est laissé glisser tranquillement en dernière position avant de sortir une belle accélération pour renouer avec le succès.
Dans notre avant-papier, on avait beaucoup misé sur la tactique de certains et le tempo de la course. Ainsi, nous écrivions que  « si on peut prévoir que Rear Admiral essaiera de se porter en tête, on ne sait si Vettel insistera coute que coute pour mener le peloton, surtout qu’il aura à rendre du poids à tous ses adversaires. Greys Inn Control essaiera de se placer non loin de la tête de la course. Reste maintenant à savoir s’il pourra devancer King Neptune dans le parcours. Ce dernier est même capable de se mêler à la lutte pour le commandement. Son léger poids plaide en sa faveur. »
C’est bien ce qui s’est passé, sauf que la lutte pour la pole position suscite pas mal d’interrogations. La première en ce qui concerne la course de Rear Admiral qu’on a retrouvé en troisième épaisseur durant toute l’épreuve. On pourrait aussi demander des explications à Donavan Mansour pour la tactique employée avec Greys Inn Control. Tout comme Vikram Sola, n’aurait-il pas pu reprendre son cheval au lieu de rester avec le nez au vent, même si  on a pu voir que Greys Inn Control ne tirait pas dans le parcours, mais il a été néanmoins contraint à parcourir plus de terrain. En ce qui concerne Vikram Sola, il s’est montré mal inspiré, lui qui revient d’une suspension pour n’avoir pas monté à la satisfaction des Racing Stewards. Il ne sera nullement surprenant de le voir à nouveau pénalisé.
Recall To Life a sorti le même genre d’accélération quand il avait dominé Ryder Cup la saison dernière. Il a confirmé si besoin est qu’il n’aime pas être bousculé dans un parcours, sans quoi son finish est émoussé. King Neptune n’a pas mal couru, au contraire, et cela n’a pas été une surprise de le voir à l’arrivée. Greys Inn Control a laissé des plumes dans sa course à l’extérieur. Skippyjon Jones aurait dû être plus dans le coup compte tenu des circonstances de la course, mais il est retourné avec une boiterie. Vettel, comme on s’y attendait, avait besoin de cette course. Bastille Day a un peu déçu.
Première victoire de Rakesh Bhaugeerothee depuis son retour de blessure et quoi de mieux que d’ouvrir son compteur dans une épreuve principale. Il faudrait peut-être souligner que Recall To Life aurait pu ne pas participer à la lutte finale ayant été victime d’une gêne de la part de Bastille Day à 400m de l’arrivée, quand ce dernier a été redirigé vers la corde après avoir opté pour l’extérieur.