Si l’écurie Rousset avait déjà reconquis son titre de champion une semaine plus tôt, rien n’était encore joué dans la lutte pour la deuxième place mettant aux prises les écuries Foo Kune et Merven. Cette dernière journée a été l’occasion pour ces deux formations d’en découdre et de ce mano a mano, ce fut l’écurie Merven qui eut le dernier mot, fort de son quadruple signé Lion’s Print, Bobby Bear, King’s Guard et Royal Times. L’écurie Foo Kune, malgré les victoires de Golden Sheik et Man Of His Word n’a pu tenir la gageure face à la rage de vaincre d’un Cédric Ségeon déterminé à ramener cette deuxième place honorifique à son écurie. La casaque jaune et étoiles mauves termine au final troisième mais elle n’a pas à en rougir au vu de la saison exceptionnelle qu’elle a realisée. Chez les jockeys, Robbie Burke a étrenné un troisième titre de champion après ceux acquis en 2010 et 2011. L’Irlandais a terminé sa saison avec 45 victoires, soit cinq de mieux que son homologue Sud-Africain Johnny Geroudis. Rye Joorawon, avec 15 réalisations, s’est pour sa part adjugé pour la cinquième année de suite, le titre chez les Mauriciens.
Fidèle à son habitude, Wieland fut très prompt à l’ouverture des boîtes mais il fut vite pris en chasse par Valere qui sous les sollicitations de Nooresh Juglall, parvint à ses fins peu avant le Tombeau Malartic. Johnny Geroudis n’insista pas et laissa sa monture sur les barres en deuxième position. A son extérieur on trouvait Always A Pleasure, en quatrième position Top Of The Chocs, Uly courait à l’intérieur de Prince Paseo qui, lui-même, condamnait Bolting Cat en troisième épaisseur, tandis qui Bobby Bear précédait Cash Lord et Strike Again quelque peu distancés.
Le meneur lança la course sur de bonnes bases, ce qui n’empêcha pas Rye Joorawon de lancer son attaque de loin. Voyant que Uly, un des adversaires qu’il craignait le plus, le précédait dans le parcours, Cédric Ségeon se montra bien inspiré en prenant la roue du cheval de l’écurie Perdrau et en ce faisant, prit le first run et sur le représentant de l’écurie Foo Kune et sur Cash Lord, le favori de la course.
Valere aborda la dernière courbe en vainqueur mais fut vite sous la menace des finisseurs. En embuscade, Johnny Geroudis fit vite de diriger Wieland sur les barres intérieures alors que Cash Lord peinait à trouver l’ouverture en pleine piste. A l’avant, Bolting Cat avait déjà pris le dessus sur Valere mais ne put se débarrasser de Bobby Bear sur lequel Cédric Ségeon ne fit point dans la demi mesure.
La monture du Français mit le nez à la fenêtre à environ cent mètres du but et même si Cash Lord après avoir vu la lumière, termina en trombe, elle conserva suffisamment de ressources pour rallier le but en vainqueur. Wieland prit le deuxième accessit au détriment de Uly qui fut contraint d’amorcer son attaque en épaisseur. A retenir la belle course de Bolting Cat qui s’est très bien comporté après de longues semaines d’inactivité. Avec une lice placée à 4m25, Bobby Bear boucla les 1365m en 1.22.53.