Nette et sans bavure! C’est ainsi qu’on pourrait qualifier la copie rendue par le duo Rye Joorawon-Ricky Maingard samedi dernier. Ce tandem a, en effet, réalisé un sans faute lors de cette troisième journée, en se retrouvant dans le box des vainqueurs à l’issue des chacune des quatre épreuves dans lesquelles il était engagé. Un exploit rarissme qui s’impose d’ores et déjà comme un des faits marquants de la saison. Ce quadruple permet à l’entraînement Maingard d’être le premier établissement à passer la barre de Rs1M en termes de stakesmoney. Ce qui le propulse en tête au classement des entraîneurs, devançant Rameshwar Gujadhur, victorieux avec It’s My Party et Rousset qui n’arrive toujours pas à décoller. Quant à son jockey Derreck David, qui n’a toujours pas débloqué son compteur après trois rendez-vous, il accuse déjà sept longueurs de retard sur le leader Rye Joorawon.
Il fallait se réveiller tôt pour barrer la route à l’entraînement Maingard et son jockey Rye Joorawon samedi dernier. Tous deux, en état de grâce, ont débuté leur festival dès l’ouverture des hostilités avec Tigre Libre qui confi rma les belles dispositions affichées lors de ses sorties matinales. Captain’s Cronicle lui emboîta le pas dans la quatrième épreuve avant que Rebel’s Game ne vint corser l’addition dans la course suivante. La cerise sur le gâteau porte les griffes de Chinese Gold qui a survolé la course phare de cette journée.
Pourtant, selon les dires de Ricky Maingard, c’est le cheval a qui il accordait le moins de chance de ses quatre engagés en raison de son très mauvais tirage sur la ligne de départ sur un parcours relativement court pour ses réelles aptitudes. Mais après avoir parcouru la carte et analysé le déroulement éventuel de l’épreuve, décision fut prise de le drop at the back. Tactique payante, serait-on tenté de dire, car, au fi nish, Chinese Gold se montra tout simplement irrésistible.
Sollicité par son cavalier, Icy Jet prit comme attendu la direction des opérations avec le nouveau King Neptune dans sa foulée. Ce dernier contraignit Maestro’s Salute à faire davantage d’efforts pour pouvoir trouver une bonne position tandis que Kimberly Al qui s’élançait du couloir 1 conserva l’avantage de la corde. Tout aussi bien parti, Seeking Angelo restait au contact du groupe de tête et précédait Headstrong Harry, Kruger Rand et Chinese Gold.
Icy Jet imprima un rythme sélectif à l’épreuve, ce qui fit que les positions restèrent pratiquement les mêmes à l’exception de Maestro’s Salute sur lequel Sunil Bhundoo se démenait comme un beau diable pour lui trouver la meilleure position. Mais l’élève de Vincent Allet resta le nez au vent, ne pouvant à aucun moment trouver les barres. Vu l’allure proposée par le meneur, Callow et Joorawon n’en demandèrent pas mieux et attendirent patiemment la ligne droite pour lancer leur monture respective.
Maestro’s Salute accrocha sérieusement Icy Jet dans la dernière courbe mais c’était évident qu’il n’allait pas pouvoir poursuivre son effort. King Neptune et Seeking Angelo furent lancés en épaisseur alors que Kruger Rand et Chinese Gold restèrent en embuscade.
Icy Jet aborda la dernière ligne droite en tête mais il était déjà au bout du rouleau. Lancé en pleine piste, Kimberly Al ne put changer de vitesse et se retrouva sous la double menace de Kruger Rand et de Chinese Gold qui, entre-temps, avaient bénéfi cié d’un boulevard. A mi-ligne droite on pensait que la victoire allait se jouer entre Kruger Rand, King Neptune et Chinese Gold, mais sous la cravache d’un Joorawon aussi déchaîné que confi ant, l’élève de Ricky Maingard se détacha pour aller gagner arrêté. King Neptune termina deuxième et est à créditer de bons débuts sur notre turf tandis que Kruger Rand, qui fi t illusion a mi-ligne droite, manqua de punch en fi n de parcours. Belle fin de course de Seeking Angelo qui, sous sa lourde charge de 61,5kg , chipa le quatrième accessit à son compagnon d’entraînement.
Chinese Gold boucla les 1365m en 1.22.75, ce qui constitue la meilleure marque pour la distance cette saison.