Ce onzième acte a été dominé par l’écurie Foo Kune et son jockey Derreck David qui ont fait feu de tout bois en s’offrant quatre victoires au cours de cette seule journée. La moisson aurait été plus fructueuse si Golden Sheik ne s’était pas fait souffler la victoire dans les ultimes foulées de la troisième épreuve. Si Derreck David est le tout premier jockey à réaliser un quadruple cette saison, l’écurie Foo Kune devient le deuxième établissement, après celui de Rousset, à s’adjuger quatre victoires au cours d’une seule journée. A noter le doublé de l’apprenti Rakesh Bhaugeerothee et la première de l’écurie Maigrot avec Oceans Edge, piloté par ce même Bhaugeerothee dans la troisième épreuve.
Solar Captain se montra le plus entreprenant à l’ouverture des boîtes mais se fit vite déborder par Arabian Empire qui précisa ses intentions pour la position tête et corde. Diamond Light se plaça dans le dos du cheval de Burke et précéda Beacon Flare, Balse, Senor Versace, Code Rock avec Rasheed fermant la marche.
Arabian Empire se montra quelque peu ardent au passage du but pour la première fois. Juglall le laissa faire avec pour résultat qu’il creusa quelque peu l’écart sur Solar Captain qui fut relégué à environ 4L aux abords du Tombeau Malartic.
Le rythme baissa en intensité dans la descente, ce qui permit à Solar Captain de se rapprocher du meneur. Ségeon tenta quelque chose sur Balse mais fut contré par David qui déboîta Diamond Light. Le sprint fut lancé au passage de la rue du Gouvernement lorsque Burke devait se mettre de la partie en déboîtant à son tour Solar Captain qui poussa Diamond Light encore plus en épaisseur.
Mais il eut fallu plus pour contrarier les plans de celui-ci.
Sous l’impulsion de David, Diamond Light fit la meilleure impression dans la dernière ligne droite et s’en alla cueillir sa dixième victoire au Champ de Mars en roue libre. Arabian Empire résista au retour de Balse pour le premier accessit alors que la belle fin de course de Rasheed ne passa pas inaperçue. Temps de la course: 1.54.70.