Cette onzième journée a été dominée par l’écurie Foo Kune et son jockey Derreck David qui ont ramené quatre victoires, dont l’épreuve phare avec Diamond Light qui se signalait pour la dixième fois sur notre turf. Cette performance permet à cet établissement de faire un bond de la quatrième à la deuxième place au détriment de Merven et Gujadhur avec un total de gains s’élevant à Rs 3 247 000, soit à moins de Rs 1M de Rousset, bredouille pour la troisième semaine consécutive. Chez les jockeys, David grimpe à la deuxième place derrière Geroudis (14 victoires) avec 12 réalisations. Rakesh Bhaugeerothee n’a pas été en reste, s’imposant sur Oceans Edge qui ouvrit le compteur 2014 de l’écurie Maigrot, avant de briller sur Donnie Brasco sous les couleurs de l’écurie S. Henry. Burke, Juglall et Bardottier sont les trois autres jockeys à avoir inscrit leurs noms au tableau des vainqueurs.
La première de Maigrot
Doublé de Bhaugeerothee

A bien voir, personne ne sortait vraiment du lot dans The Sir Radhamohun Gujadhur Cup qui constituait l’épreuve phare de ce rendez-vous. Deuxième à ses débuts derrière Albert Mooney, puis troisième dans une épreuve enlevée par Pierneef, Balse était celui qui offrait les meilleures garanties, mais c’est finalement Diamond Light qui montait de classe par rapport à ses dernières sorties qui eut le dernier mot, se permettant même de s’imposer par deux longueurs et demie. Arabian Empire se montra ardent dans la première montée et creusa vite l’écart sur Solar Captain qu’il précédait déjà par environ 5L au premier passage du but. Ce n’est qu’aux abords du poteau des 1200m que Juglall parvint à laisser souffler sa monture. Balse tenta de déborder Diamond Light dans la descente, mais David ne se laissa pas surprendre et déboîta sa monture pour se porter sur le flanc de Solar Captain qui s’était rapproché du meneur. Le sprint fut lancé au poteau des 600m où Diamond Light était désormais condamné en troisième épaisseur vu que Burke avait également déboîté  son cheval. Solar Captain se fit décrocher à 350 mètres de l’arrivée. Diamond Light aborda la ligne droite finale avec un léger avantage avant d’accentuer son avance sur Arabian Empire qui conserva la deuxième place devant Balse. Le vétérinaire rapporta que Solar Captain avait saigné et que Beacon Flare ne s’étendait pas correctement.
Le récital de l’écurie Foo Kune démarra dans l’épreuve d’ouverture avec Absalom. Les propriétaires de ce cheval auront attendu longtemps, soit à sa vingt-quatrième tentative, avant d’aller l’accueillir sur la grande piste. Ce bai de 6 ans le fit avec la manière puisqu’il s’imposa par plus de trois longueurs sur son plus proche adversaire, l’outsider Colour Quest. Le représentant de l’écurie Foo Kune fut bien servi par le rythme imprimé par le favori Storm Alterno qui fut taquiné entre le premier passage du but et le Tombeau Malartic par Albert Dock qui n’insista pas en début de descente où le rythme s’endurcit. Jeannot Bardottier fut interrogé sur sa monte sur cette partie de la course. Sunil Bussunt utilisait déjà la cravache sur Colour Quest au bas de la descente afin de ne pas se laisser décrocher. Peu avant le passage à la route, Teamog se retrouva en déséquilibre et perdit un peu de terrain. Le futur gagnant fut lancé à environ 400 mètres de l’arrivée pour accrocher le meneur à bout de souffle dans la dernière courbe avant de laisser sur place ses rivaux.
David doubla la mise sur Eagle Award qui confirma qu’il vallait plus que sa dernière course où il ne termina que cinquième à 3.50L de Princeton. Ce dernier lui donna la réplique à nouveau dans l’emballage final, mais Cédric Ségeon perdit sa cravache à une centaine de mètres de l’arrivée et ne put utiliser que la force de ses bras. Tiger Island qui s’était retrouvé sur le flanc du meneur après 200 mètres de course, parvint à trouver la corde en deuxième position devant son compagnon d’écurie The Balladeer qui fut aussi débordé par Eagle Award et Cula. Ce dernier continua sa progression pour évoluer botte à botte avec le meneur. Une tactique qui a surpris l’entraîneur du cheval qui a été entendu dans la chambre des Stewards de même que le cavalier Balloo sur cette monte. Ce dernier expliqua qu’il avait décidé d’améliorer sa position afin de ne pas être caught wide. Si les commissaires des courses ont reconnu que c’était les premières montes de l’apprenti, ce dernier a été prévenu qu’il devra faire plus d’efforts afin de monter selon les instructions à l’avenir. A l’entame de la ligne droite finale, l’issue était toujours indécise avec pas moins de cinq chevaux pouvant prétendre à la victoire, mais c’est Eagle Award qui se montra le plus percutant pour offrir le doublé à l’écurie Foo Kune.
La chute du favori Bright And Blue
Certes, il montait nettement de classe, mais sur sa convaincante victoire quatre semaines plus tôt, Bright And Blue méritait d’être sérieusement considéré dans la huitième épreuve où il était donné comme grand favori. Mais les circonstances de course ne jouèrent pas en sa faveur. Il fut desservi par le train relativement lent et attaqua en épaisseur à 600 mètres de l’arrivée alors que le rythme durcissait. De ce fait, il manqua de punch pour finir. Unbridled Joy remporta, lui, sa course au départ. Il fut mis sous pression afin de surmonter le handicap de sa huitième ligne pour se porter en tête. Nullement inquiété, Bardottier laissa souffler sa monture au maximum avant de lui demander un nouvel effort dans la dernière courbe lorsqu’il sentit le souffle de Makes Me Wonder et Bright And Blue. Ce dernier qui avait été contraint d’aborder la courbe tout en épaisseur, plafonna dans la ligne d’arrivée, tandis que l’élève de Rameshwar Gujadhur résista au retour de Chinese Gold et Bronco Buster avec une certaine assurance. Barney Barnato saigna.
Vu la présence des false rails à 5 mètres des barres intérieures entre les 1250m et le dernier tournant, on ne vendait pas cher  la peau de Zhan Hu dans l’épreuve de clôture disputée sur 1365m d’autant que ce cheval parraissait limité sur la distance. Lorsqu’on le vit se rapprocher en troisième épaisseur à partir du poteau des 600m, on croyait qu’il allait s’effacer dans la ligne d’arrivée, mais tel ne fut pas le cas. Bien que penchant à l’extérieur dans l’ultime ligne droite, il prolongea son effort jusqu’au bout pour résister au retour tardif de Al Romanov, nouveau pensionnaire de l’écurie Mahess Ramdin, qui eut du mal à trouver le passage entre Captain’s Cronicle et Mighty Lion. Le favori Smitten se contenta de la troisième place.
Enquête sur la monte de Burke sur Captains Bounty
L’attente a été longue pour l’écurie Maigrot cette saison. C’est Oceans Edge qui a permis à cet établissement d’ouvrir son palmarès, et ce, à l’issue d’une arrivée pointue avec Golden Sheik qui semblait pouvoir offrir à Derreck David son deuxième succès de la journée. A l’occasion, le coursier de l’écurie Foo Kune était muni d’un tongue strap vu qu’il avait déjà perdu son mors en course dans le passé. Après avoir sollicité son cheval au départ afin de s’assurer de la position tête et corde, Golden Sheik se montra quelque peu ardent dans la descente. Dans la ligne droite finale, le meneur pencha graduellement à l’extérieur, ce qui lui couta quelques précieux centimètres. Longtemps aperçu en quatrième position sur les barres, le futur gagnant attendit la fin des false rails pour se manifester à l’extérieur de Westhampton qui était toujours dans le coup. L’alezan de l’écurie Maigrot grignotta du terrain à chaque foulée sous la conduite de Bhaugeerothee avant de coiffer Golden Sheik au poteau. Les Racing Stewards ont annoncé qu’ils interrogeront Robbie Burke sur sa monte sur Captain’s Bounty dans la ligne droite finale. Auteur d’un départ prudent, la nouvelle unité de l’écurie Maingard se retrouva en queue du peloton. Il comptait toujours une dizaine de longueurs de retard sur le meneur dans la dernière courbe. Ce n’est qu’à un peu moins de 200 mètres de l’arrivée que Burke le sollicita. Captain’s Bounty se rapprocha vivement pour échouer à 1.75L du vainqueur.
Rakesh Bhaugeerothee réalisa son doublé de la journée grâce à Donnie Brasco de l’écurie Serge Henry pour laquelle il assurait l’intérim en tant que premier jockey suite au limogeage de Johan Victoire. L’apprenti réalisa une sage course d’attente, gardant sa monture à la corde en sixième position avant de déboîter peu avant la route afin de ne pas se laisser enfermer par The Flying Machine qui s’amenait sur son flanc gauche. A l’entrée de la ligne droite finale, Skywalk Luke qui s’était montré très entreprenant avec les oeillères, se fit déborder par Lucky Valentine. Ridge Too Far s’amena dangereusement à l’intérieur. Mais c’est Donnie Brasco qui fit la meilleure impression au milieu de la piste bien que penchant à l’intérieur pour l’emporter assez facilement. Le vétérinaire du club rapporta que Ridge Too Far avait saigné. C’est la deuxième fois consécutive en compétition que ce cheval est confronté à un problème pulmonaire.
 Surprenant vainqueur à ses débuts sur 1600m, Pierneef a remis ça dans une valeur inférieure où il mit tout le monde d’accord au terme du meilleur finish. On craignait que Valere ne se retrouve seul en tête et imprime un train de sénateur, mais Act Fast s’employa dès l’ouverture des stalles pour s’emparer de la position tête et corde. Gida s’installa dans le dos du meneur, comdamnant le coursier de l’écurie Foo Kune à faire l’extérieur. Emerald Approach se montra ardent en queue du peloton vu qu’Act Fash ne partit pas sur des bases élevées. Dans la descente, Geroudis fila les rênes à sa monture pour contourner Pierneef et se placer en mid-field. Cependant, il fournit son effort alors que le rythme s’était déjà endurci. Cette attaque prématurée, il la paya dans l’emballage final où il se laissa prendre de vitesse par le futur gagnant avant de revenir quelque peu sur la fin. Pierneef fut, lui, lancé en épaisseur dans la courbe pour dominer Gida qui désarçonna Sunil Bussunt après la ligne d’arrivée.
 The Full Charge Cup donna lieu à une arrivée disputée avec trois chevaux foulant le but pratiquement dans la même foulée. La photographie donna raison à Grand Baie qui sortit la meilleure accélération pour ouvrir son compteur. Robbie Burke patienta jusqu’au poteau des 300m avant de déboiter sa monture. Ce faisant, il incommoda Spacebeam qui dut être repris sur son arrière-main. Burke plaida coupable de monte négligeante sous le Rule 160 A (e) et écopa d’une amende de Rs 25 000. Le coursier de l’écurie Maingard abusa quelque peu de la largeur de la piste à l’entrée de la ligne droite, mais donna un joli coup de reins pour coiffer Casey De Roche qui pencha à l’intérieur, donnant du fil à retordre à son cavalier. Ce dernier lui donna un coup de cravache sur l’encolure à 600 mètres de l’arrivée vu qu’il versait à l’intérieur. Bussunt plaida coupable sous le Rule 160 A (g) for using his whip in an improper manner, mais vu qu’il n’était pas disponible suite à sa chute sur Gida, il n’a pas encore été sanctionné.