Battu à la régulière par Polar Royale lors de la première journée, Ryder Cup vient tenter sa chance à un échelon supérieur. À la faveur d’un poids plume, il espère pouvoir retourner la situation en sa faveur tout en la jouant tactiquement avec Vinay Naiko.
Ryder Cup bénéficiera de l’apport de son compagnon de box Twitter qui est capable d’agir « en bouclier » ou en leader pour mener le numéro un de Shailesh Ramdin le plus loin possible avant la ligne droite finale.
On a fait de Ryder Cup notre premier choix parce que nous l’avons aussi trouvé en progrès par rapport à sa course de reprise. Il arbore une plus jolie robe et le parcours réduit n’est pas pour lui déplaire. Si c’est Twitter qui mène les opérations, il essaiera de se placer dans son sillage. Par contre, si c’est lui qui se retrouve en tête, Twitter ne devrait pas être loin. Si Polar Royale n’est pas présent cette fois, Gilbert Rousset engage Albert Mooney qui revient après sa boiterie de la Coupe d’or 2014. Le cheval est complètement remis et a aussi bien travaillé. Il a toutefois paru un peu difficile à l’entraînement. Il a hérité d’une très bonne première ligne et doit impérativement prendre un bon départ pour ne pas se retrouver plus en retrait que prévu. C’est au moment du « go » qu’on pourra exactement le situer.
Ramapatee Gujadhur aligne deux représentants, Eskimo Roll et Tandragee. Des deux, on a une préférence pour le second nommé qui fait généralement bien sur sa fraîcheur. On a encore en tête ses courses de début 2014. Il se trouve dans une très bonne condition et devait être bien placé dans le parcours. Eskimo Roll, placé au numéro 9, pourrait être contraint de se surpasser d’entrée.
Kruger Rand représente les couleurs de Patrick Merven avec Swapneel Rama. Il n’aura pas d’autre solution que de venir au finish. On est aussi en droit de croire qu’il tentera de surprendre les autres finisseurs avant l’emballage final. Ce n’est toutefois pas gagné d’avance.
Casey’s War, avec une course dans les jambes et une bonne deuxième ligne, devrait être idéalement placé dans la course. Il n’aura pas de gros effort à effectuer dans la partie initiale. Le danger viendra de lui en fin de parcours.
Abington a été soigneusement entrainé et paraît prêt pour effectuer sa rentrée. Sur 1365m, ses chances ne sont pas grandes, mais un accessit demeure à sa portée.
Par contre, Mining Prospect peut difficilement venir jouer aux trouble-fête. On ne le croit pas capable de surmonter une huitième ligne et trouver les ressources nécessaires pour conserver l’avantage.
On accordera de ce fait un léger avantage à Ryder Cup.