Si d’aucuns pensaient que l’épreuve phare du cinquième acte allait se résumer à un duel entre Tandragee et Ryder Cup, arbitré peut-être par Albert Mooney, le résultat en fut tout autre avec Abington qui déjoua tous les pronostics pour venir offrir à Alain Perdrau sa première épreuve principale de la saison. Ce dernier gardera d’ailleurs un très bon souvenir de ce dernier acte puisqu’il enregistra par la même occasion un joli triplé tout comme son collègue Shailesh Ramdin, l’autre grand bénéficiaire de cette journée.
Avec la présence de plusieurs flyers au départ de The Sir Radhamohun Gujadhur Cup, il ne faisait aucune doute qu’il y aurait du pas dans la course et ce fut Twitter qui se montra, comme attendu, le plus entreprenant pour mener le bal. Avantagé au handicap, l’alezan prit rapidement la clé des champs avec Eskimo Roll précédant le reste du peloton. Ryder Cup avait facilement surmonté le handicap de son mauvais couloir pour se mettre dans le sillage des chevaux de tête, suivi d’Albert Mooney, Abington, Tandragee, Casey’s War, Mining Prospect et Kruger Rand.
Fidèle à son habitude, Twitter lança l’épreuve sur des bases élevées et compta jusqu’à environ quatre longueurs d’avance sur ses poursuivants dans la descente. Les positions restèrent inchangées jusque dans la dernière courbe où Ryder Cup, Tandragee et Albert Mooney se mirent tous en évidence. Kruger Rand et Casey’s War s’étaient aussi rapprochés. L’écart s’était considérablement réduit pour le meneur à l’entrée de la dernière ligne droite. Dès que Marday commença à le solliciter, Twitter abusa de la largeur de la piste, ce qui fit que l’apprenti dut ranger sa cravache pour rééquilibrer sa monture. Abington s’était entre-temps engagé à la corde alors que Ryder Cup, Tandragee et Albert Mooney étaient à la lutte au milieu de la piste.
Twitter résista brièvement avant qu’Abington ne prenne sa mesure à mi-ligne droite. Ryder Cup et Tandragee finissaient également très fort. Naiko jeta tout son poids dans la bataille et on crut à un moment qu’il ferait la différence mais Abington parvint à toucher le but en premier sous la conduite énergique de Joorawon pour s’imposer par la plus infime des marges. Casey’s War, qui avait slalomer entre Mining Prospect et Eskimo Roll qui n’avançaient plus dans la dernière ligne droite, joua de malchance quand il essaya de se faufiler entre Abington et Twitter à la corde. Le passage se referma et son cavalier n’eut d’autre option que de le stopper net dans son action.
Abington débute ainsi victorieusement sa campagne 2015 en ajoutant une deuxième épreuve de Groupe à son tableau de chasse, de bon augure pour la suite si l’on considère qu’il n’était pas encore en pleine possession de ses moyens aux dires de son entraîneur. Ricky Maingard déplorera, lui, le fait que Casey’s War n’ait pu s’exprimer correctement dans l’emballage tandis que Tandragee n’a pu être à la hauteur des espérances de son entourage.
Avec un triplé à leur actif à l’issue du cinquième acte, Shailesh Ramdin et Alain Perdrau réalisent un excellent bilan comptable qui leur permet de grimper respectivement à la troisième et cinquième place du championnat des entraîneurs alors que le leader a fait chou blanc. La bonne santé des local boys a aussi marqué les esprits samedi dernier, nos compatriotes s’adjugeant sept des huit épreuves au programme. On retiendra finalement la première épreuve remportée sur tapis vert de la saison après qu’Indaba My Children fut rétrogradé par les commissaires de courses pour avoir gêné Red Tractor, arrivé deuxième à 0,35L, à l’entame de la dernière ligne droite dans The Philippe Goupille Cup.