L’émotion était à son comble du côté de Swapneel Rama après la victoire de Skippyjon Jones. Le voilà qui renoue avec le succès dans une épreuve principale depuis un certain temps. Celui qui nous revient en tête est celle acquise avec Revolution lors de The Lightning Cup de 2010, quand il avait pris la mesure de Modern Monet. Skippyjon Jones était bel et bien le plus fort, et il mérite amplement les lauriers. Bravo à son entourage pour ce quatrième succès au Champ de Mars.
On savait que la course serait lancée sur de bonnes bases. Parker montra vite son intérêt, mais il dut composer avec les intentions d’Ice Axe, qui avait aussi visé la tête de la course. Kalinago, pas bien placé au départ, essaya de trouver la meilleure position possible. Cependant, il se retrouva en épaisseur durant la première partie de la course avant de se placer dans le dos d’un adversaire dans la ligne droite d’en face. La faute sans doute à Hot Rocket, qui fit tout pour conserver l’avantage de la corde, mais aussi Vettel, qui le força un peu plus vers l’extérieur dans la courbe menant à la descente.
Ce qui fit que les premiers 400m furent couverts en un peu moins de 25” avant que le rythme ne ralentît aux abords du Tombeau Malartic. Vettel ajouta son petit grain de sel dans la descente et le leader n’eut pas vraiment le temps de souffler. Tout restait possible, même si on savait que Parker pourrait difficilement tenir jusqu’au bout. À 800m de l’arrivée, on vit Swapneel Rama solliciter quelque peu Skippyjon Jones pour ne pas perdre le contact avec le peloton. Aux environs du 400m, on vit la casaque de Kalinago amorcer son attaque, une accélération qui lui permit de contourner le peloton, à tel point qu’on le vit alors capable de dominer ses adversaires. Mais il ne put continuer sur sa lancée et peina pour terminer sa course.
Derreck David, lui, choisit l’option intérieure vu qu’il aurait été contraint à parcourir trop de terrain en choisissant l’extérieur. Ainsi, Recall To Life émergea à 200m de l’arrivée pour mettre le nez à la fenêtre. Skippyjon Jone, sous la cravache de Swapneel Rama, se montra menaçant avant de démontrer sa supériorité. Son jockey se permit même le luxe de lever la cravache avant le but alors que son cheval n’avait pas encore vraiment dominé le représentant de Gilbert Rousset. Ce qui lui valut une amende de Rs 10 000 pour avoir trop manifesté sa victoire avant le but.
Bonne troisième place de Diamond Light, qui avait le désavantage de reprendre la compétition tandis que la majorité de ses adversaires avait déjà une course dans les jambes. Cette course ne pourra que lui être profitable à l’avenir. Des autres engagés, on dira que Recall To Life est un bon cheval, mais qu’il n’a pas la pointure pour rivaliser avec les meilleurs.
Pour en revenir à Skippyjon Jones, disons que son entourage peut toujours espérer voir en lui un digne représentant pour le Maiden, mais nous n’en sommes pas encore là. Vettel eut une course relativement difficile et on pourrait même avancer que Jeanot Bardottier présuma un peu de ses forces. Il est préférable de le revoir la prochaine fois. On dira que Hot Rocket est à créditer d’une bonne performance et son prochain engagement doit être suivi.