Auteur d’une bonne course de rentrée lors du quatrième acte, Skippyjon Jones s’est servi de cette mise en jambe comme rampe de lancement pour décrocher son premier succès 2015. Mais ce qui interpelle le plus, c’est bel et bien la facilité avec laquelle le protégé de Patrick Merven a disposé de ses adversaires, ce qui est de très bon augure pour ce fils de Black Minnalouche sur qui repose tous les espoirs de son entraîneur en vue de sa première participation dans le Maiden en septembre prochain.
Il y avait du beau monde au départ de l’épreuve phare de cette septième journée avec plusieurs coursiers pouvant prétendre à la victoire. Malchanceux il y a plus d’un mois, Recall To Life s’était à nouveau attiré la faveur des parieurs, mais le représentant de Patrick Merven avait aussi des arguments à faire valoir à cette joute. Avec seulement 53kgs sur le dos, Parker ne laissa le soin à personne de diriger les opérations. Sunil Bussunt, qui avait demandé un effort à Ice Axe pour se rapprocher du pas à l’ouverture des boîtes, le comprit du reste très vite et n’insista pas, préférant ranger sa monture dans le dos du meneur en montée. Vettel était troisième, suivi de Kalinago, Hot Rocket, Diamond Light, Recall To Life, Skippyjon Jones et Bastille Day.
Malgré son avantage au handicap et aussi à cause du terrain gras, le meneur n’affola pas le chronomètre, ce qui décida Bardottier qui pilotait Vettel à forcer l’allure aux abords de la route. Kalinago et Recall To Life se mirent ainsi dans son sillage alors que Skippyjon Jones passa à l’attaque au poteau des 400m. Kalinago et Vettel accrochèrent franchement le meneur à l’entrée de la dernière ligne droite. Sous la pression, Parker alla chercher refuge sur les barres, ce qui offrit un boulevard à Recall To Life. Bien accompagné par Derreck David, le porte-drapeau de Gilbert Rousset mit le nez à la fenêtre mais c’était sans compter sur Skippyjon Jones qui avait amorcé son attaque en épaisseur. Le bai brun hésita un court instant quand il se retrouva sur les talons de Kalinago mais Rama le redirigea vers l’extérieur. Sous la conduite du Mauricien, il refit du terrain à chaque foulée et reprit facilement Recall To Life à mi-ligne droite, Rama se permettant même le luxe de célébrer la victoire avant le passage du but. Longtemps aperçu en arrière-garde, Diamond Light termina en boulet de canon pour compléter le podium.
En accrochant sa deuxième épreuve principale de la saison, Patrick Merven conforte sa position de leader avec maintenant des gains dépassant les Rs 2 millions. Avec le retour aux affaires de Ségeon très prochainement, il va sans dire que cet entraînement s’en est très bien tiré d’affaire en l’absence du jockey champion 2014, mais l’actuel leader voit cependant Ramapatee Gujadhur revenir fort dans son rétroviseur, ce dernier auteur d’un nouveau doublé samedi par l’entremise de Wind Glider et de l’outsider Snappy, comptabilisant à présent Rs 1 823 500 en termes de stakesmoney. Shailesh Ramdin y est aussi allé de son petit doublé avec Ek Tha Tiger et Mount Hillaby et reste dans le sillage du duo de tête. Rye Joorawon a, lui, maintenu sa série victorieuse en menant Barney Barnato à bon port tandis que Brandon Lerena a stoppé l’hémorragie – il restait sur 23 montes infructueuses ! – grâce à Rebel’s Game dans l’épreuve de clôture. Mais l’autre haut fait de la journée demeure aussi la victoire de Kapiti Coast de l’entraînement Allet, un succès qui n’aura pas manqué d’éveiller bien des interrogations, tant la prestation de ce sujet de Greys Inn a été aux antipodes de celle qu’il a réalisée à sa sortie précédente.