Afin de découvrir de visu l’ampleur des dégâts occasionnés sur la Ring Road, et le danger qui pèse sur les écuries du Domaine les Pailles et des habitations à proximité, le leader de l’opposition, Paul Bérenger, s’y est rendu, hier après-midi, avec une délégation composée de ses proches collaborateurs. Sur place, le leader de l’opposition n’a pas caché son inquiétude.
S’il a d’abord jugé que les gouffres de la route étaient comparables aux dégâts causé par un mini tremblement de terre, il a été pour le moins choqué de découvrir l’état du mur de soutènement. Ainsi, Paul Bérenger devait déclarer : « Lao la bas li choquant, mais ici li inquiétant. Ici le mot effrayant li pas de trop. Kan nu penser sa soit disant mur de rétention la, li koumans la (il désigne un tronçon affecté du mur) ek li ale juska pont (la où un tunnel doit être construit), la bas ek tou sala inn dequinqueler la. Kan ou gete, nepli ena nivo, tou inn dequinqueler la ek sa avan ki koumans servi la route. Li vine vrement effrayant, ek li le devoir du gouvernement pas atann enn lot catastrophe. »
Il est catégorique s’agissant des réparations à faire : « Bizin get ek bann vre experts concerné pu gete kot inn arriver, ki so danger ek ki bizin fer. Probablement travaux pu pli konsekan pou ranz sa mur la ki sa chemin la. Chemin laeme pu bizin enn lot tender. Franchement nu en danger la. A ninport ki moman li kapav kontigne sede. Mo dir gouvernement assume so responsabilite, pren compte bann habitants ek mo redire li bizin gagne bann vre experts pu evaluer kot nu inn arriver, bann danger ek ki bizin fer. Ek li clair ki bizin refer sa net. Kan nu azout sa degat ici la ek sa la route la, se enn doub catastrophe. Mais ici li effrayant ek dangereux. »
Cependant, le leader des mauves a demandé aux habitants de ne pas céder à la panique : « Mo deman bann habitants dan lendroit pas panique mais mo deman gouvernement assume so responsabilité vis a vis bann habitants. Fer le necesser o plus vit possib pu bann habitants pas gagne difficulté en cas la pluie ou enn cyclone etc. »
Plus tôt, dans une précédente déclaration, Paul Bérenger a soutenu que les membres du gouvernement devront rendre des comptes. Tout en ne minimisant pas la faute et la responsabilité des contracteurs Rehm-Grinaker et Colas et le Consultant Arab Consulting Engineers (Égypte), il tient personnellement le ministre Anil Bachoo et le gouvernement pour responsable. Plusieurs questions relatives à cette catastrophe seront, assure-t-il, abordées au Parlement.
Par ailleurs, Paul Bérenger a laissé entendre qu’il y aurait eu un gros scandale concernant la Compulsory Land Acquisition. Selon lui, plusieurs personnes proches du pouvoir, après avoir pris connaissance du tracé, se seraient empressées d’acheter des terres pour qu’elles soient rachetées selon les dispositions de la Compulsory Land Acquisition. Il a donné l’assurance que toute la lumière sera faite notamment sur les procédures ayant abouti aux choix des contracteurs et du consultant égyptien. Il a enfin annoncé qu’il fera fort probablement une visite au Bagatelle Dam prochainement.