Selon les derniers rapports de Statistics Mauritus rendus publics cette semaine, le pays a enregistré 5,2 millions de m3 de précipitations en 2018, ce qui représente une hausse de 32% par rapport aux 3,9 millions de m3 enregistrés en 2017. Environ 10% de ces précipitations ont servi à alimenter les nappes phréatiques, tandis que l’évapotranspiration et le ruissellement de surface représentaient respectivement 30% et 60%.

Au cours de l’année 2018, les précipitations moyennes enregistrées à Maurice ont été de 2,816 mm, ce qui représente une augmentation de 32% par rapport à 2017. Sur les 30 dernières années, les précipitations ont connu, selon Statistics Mauritius, une croissance de 1% avec une moyenne de 2,003 mm par an.

Janvier, le plus humide

Le mois le plus humide en 2018 a été janvier avec une moyenne de 794 mm, soit un excédent de près de trois fois supérieur à la moyenne entre 1990 et 2010 qui était de 263 mm. Août a été le mois le plus sec avec 36 mm de précipitations, enregistrant un déficit de 66,0% par rapport à la moyenne des 30 dernières années se terminant en 2010, qui était de 106 mm.

À Rodrigues à Pointe Canon, les précipitations moyennes enregistrées en 2018 ont été de 1,602 mm, contre 970 mm en 2017, ce qui montre une croissance de 65,2%. Les précipitations les plus importantes (407 mm) ont été enregistrées au mois de janvier alors que le mois le plus sec a été septembre avec 30mm de pluies seulement.

Hausse de la production d’eau

En 2018, les pourcentages minimal et maximal de stockage de l’eau dans les réservoirs de l’île sont résumés dans le tableau ci- dessous:

Le pourcentage moyen du niveau de l’eau pour tous les réservoirs (à l’exception de Midlands Dam) ont varié pendant l’année de 55% à 96% en 2018.

L’année dernière,  le volume total de l’eau potable traitée par les différentes stations d’épuration était en hausse de 9,2%, soit 285 Mm3 par rapport au 261 Mm3 de  2017. La production moyenne d’eau de surface était de 52% alors que celle venant des nappes souterraines représentait 48%, ce qui témoigne de l’importance des forages de nos jours.

La Central Water Authority a, en 2018, distribué 123 Mm3 d’eau, dont 88,3% d’eau potable. 83 Mm3 d’eau vendue l’ont été au tarif inférieur, ce qui correspond à 67,5% du volume mis sur le marché. De 2017 à 2018, le volume total d’eau vendu est passé de 120 à 123 Mm3, soit une croissance de 2,5%.

Le montant des recettes recouvrables provenant de la vente d’eau pour l’année 2018 a été 1,570 millions de roupies, soit une augmentation de 4,4% par rapport au montant de 1,504 millions de roupies collecté en 2017.