Si elles comprennent leur lot d’inconvénients, poussant même plusieurs familles à abandonner temporairement leur toit en raison des désastres causés, les grosses averses qui se sont abattues sur l’île cette semaine ont été bénéfiques aux réserves en eau. Le niveau des réservoirs a fini par atteindre la moyenne générale de la saison, soit dépassant la barre des 51,7%. Cependant, les grosses averses ayant entraîné des obstructions de certaines stations de traitement, la CWA a dû – afin d’éviter l’endommagement sur le réseau d’approvisionnement – temporairement réduire sa capacité de production dans divers endroits. Ce qui provoque quelques perturbations en ce qu’il s’agit des horaires d’approvisionnement et une légère baisse dans la distribution d’eau dans quelques régions, principalement celles situées dans les hauteurs.
Des maisons ont été inondées à différents endroits certes, et des familles se retrouvent dans des situations délicates. Cependant, il y a de quoi se réjouir de ces dernières pluies bénéfiques aux réserves de surface aussi bien qu’aux nappes phréatiques et autres rivières qui contribuent à l’alimentation des réseaux de la CWA. À hier, Mare aux Vacoas était rempli à 61,5%, La Nicolière 54,2%, Piton du Milieu 59,9%, La Ferme 34,5%, Mare Longue 66,4% et Midlands 43,9%, représentant une moyenne générale de plus de 51% contre 49% il y a une semaine.

La situation comparable à la même période l’année dernière et a été atteinte avec seulement trois jours consécutifs d’averses intenses. Situation qui conforte la CWA pour le mois à venir, avec cependant une prudence affichée dans la distribution, non seulement en vue d’assurer une fourniture adéquate à travers l’île pour la période estivale, mais aussi en raison de la boue conséquente notée au niveau des rivières qui contribuent au taux de remplissage des stations de traitement d’eau. D’où les dispositions prises par la CWA pour une réduction temporaire, par 50%, de sa capacité de production au niveau de certaines stations de traitement, à l’instar de celle de Pailles, en vue de ne pas endommager les filtres.
Cependant, pour pallier le manque, l’organisme a mobilisé d’autres ressources à proximité de ces stations de traitement afin que les abonnés ne souffrent pas de manque d’eau. Ainsi, pour la région alimentée par la station de Pailles, en l’occurrence Vallée-Pitot, Tranquebar, Pailles, Plaine-Verte, le centre de Port-Louis, Guibies et Ward IV, des tunnels, dont celui de Pierrefonds, ont été mis à contribution. Des camions-citernes ont également été mobilisés pour les régions situées en hauteur qui risquent de voir une baisse de la pression de l’eau.
Perturbations dans ?le Sud et amélioration dans l’Ouest
En ce qu’il s’agit de la région nord, la CWA indique que la situation est under control et que la distribution continue à être assurée en moyenne 10 à 14h par jour. Si en raisons des rivières en crue la CWA a stoppé le pompage, l’alimentation dans la région de l’Est n’en sera pas perturbée. Idem en ce qu’il s’agit du Plateau central, où aucun changement ne sera apporté. C’est au niveau du Sud que les abonnés noteront de légères perturbations, notamment en raison de la réduction de la capacité de production à partir des rivières alimentant la station de traitement de Mont Blanc. Ces perturbations au niveau des horaires d’approvisionnement concernent les villages de Surinam, Martinière, Riambel, Chemin Grenier, Camp Charlot, Chamouny, Bel Ombre, Beau Champ, Rivière des Galets, Baie du Cap et Choisy. La CWA indique qu’en fonction de la turbidité de l’eau, elle réagencera les horaires d’approvionnement. Les mieux lotis avec les dernières pluies sont les habitants de l’Ouest, qui percevaient l’eau une seule fois par jour, mais qui avec l’apport bénéfiques des dernières averses seront pourvues en eau deux fois par jour. La CWA fait par ailleurs ressortir que l’heure n’est pas au relâchement. Principalement en raison de la vigilance à maintenir pour les mois d’été. Bishek Narain, responsable de communication de la CWA, explique que “si on atteint la moyenne saisonnière, la vigilance doit être de mise. Nous ne pouvons desserrer les robinets avant d’avoir atteint un niveau satisfaisant et confortable dans toutes les réserves autour de l’île.”
La CWA encourage ainsi la population à tirer profit de l’abondance de pluies qui arrosent le pays, prônant le rain harvesting en vue des utilisations non-potables, principalement pour les travaux de fin d’année. En fonction de l’évolution du niveau des réservoirs, les autorités prendront les mesures qui s’imposent.