Après les attaques de SAJ contre la gouvernance de Navin Ramgoolam et la riposte de ce dernier le lendemain pour clouer l’ancien président de la République au pilori, c’est au tour du leader du MSM de s’attaquer, une fois de plus, au Premier ministre. Lors de son point de presse vendredi, Pravind Jugnauth a fait le procès de Navin Ramgoolam, dénonçant, outre « ses mensonges nationaux et internationaux », surtout la situation du law & order. Pour le MSM, « le gouvernement PTR-PMSD est à la dérive. Pé kolmat bann trou à gauche et à droite. »
« Navin Ramgoolam s’est disqualifié pour pointer du doigt qui que ce soit sur la situation du law & order à Maurice. Et il n’a aucune leçon à donner à SAJ », estime le leader du MSM. Et de rappeler que l’ex-Président a mis sa vie en danger en combattant la prolifération de la drogue à Maurice. C’est également sous le règne de SAJ que l’escadron de la mort a été démantelé, dit-il, concédant qu’il y avait certes à cette époque également des crimes et autres délits. Toutefois, observe-t-il, les crimes cités la semaine dernière par le PM n’ont toujours pas été élucidés. « Qu’as-tu fait pendant ces sept ans à la tête du gouvernement ? » demande-t-il à Navin Ramgoolam.
Dressant une liste de délits qui ont eu lieu entre 1996 et 2000, entre 2005 et 2010 et de 2010 à ce jour, il cite en exemple : la Macarana 1 à Albion, le décès de Kaya en cellule policière, les émeutes de 1999, l’incendie de l’Amicale, la Macarena 2 à Carreaux Lalliane, le décès de Rajesh Ramlogun en cellule policière, la Macarena 3 à Roches Noires et les nombreux braquages dans des hôtels ainsi que des vols dans des campements dans le nord de l’île, dont celui du PM lui-même…
Chaque jour qui passe, les masques de Navin Ramgoolam touombent un à un, dit Pravind Jugnauth. Selon lui, le PM a sali l’image de Maurice en citant des propos de Nicolas Sarkozy qui ont été désavoués par le Président français lui-même lors de son passage à La Réunion la semaine dernière. Pour le leader du MSM, le PM est un menteur. En tête de la liste de ses mensonges : l’accusation du PM qui attribue le retard sur le projet de Bagatelle Dam à « l’incompétence du gouvernement MSM-MMM de 2000 à 2005. » L’ancien ministre des Finances fait ressortir que ce gouvernement avait déjà franchi toutes les étapes pour la mise en place de ce projet. « Un consultant avait même été nommé et le site choisi pour la construction », dit-il. Toutefois, ce serait Navin Ramgoolam qui a décidé de stopper les procédures après son retour au pouvoir. « Il m’a confié qu’il pensait que le site avait été choisi en complicité avec un établissement sucrier et que, selon lui, ce n’était pas un site qui était dans l’intérêt du pays », soutient Pravind Jugnauth. Et de dénoncer que pendant sept ans rien n’a été fait.
Pravind Jugnauth estime également que Navin Ramgoolam ne dit pas non plus la vérité sur la vente des 40% d’actions de Mauritius Telecom. Le leader du MSM clame haut et fort qu’il n’a jamais demandé au PM d’intervenir en sa faveur auprès de l’ICAC. « Depuis juillet dernier, je lui demande de venir dire quand je lui aurais fait une telle demande et comment je lui ai demandé, comme il le dit, d’intervenir », déclare Pravind Jugnauth, qui dit détenir des informations sur comment, justement, Navin Ramgoolam s’ingérerait dans les affaires de l’ICAC.