Samedi dernier, le groupe Skeptikal a fait vibrer le pub Kas Poz à Ébène avec un concert détonnant. À l’initiative de Culture Events, l’esprit rock a envahi un public venu nombreux pour un moment de partage électrique.

Ils avaient promis beaucoup de décibels et ont tenu parole. Le concert de Skeptikal à Kas Poz à Ébène a été électrisant. L’ambiance a grimpé du début à la fin, avec des pics d’ovation sur certains morceaux. Si on devait résumer la performance du groupe en une phrase, on pourrait affirmer qu’ils ont su générer l’énergie nécessaire pour créer une osmose entre eux et le public.

 

Tout a commencé par une reprise rock de Shout des Tears for Fears. Une chanson sortie en 1985 et remise au goût du jour : rythme plus hard, guitare électrique rageuse et performance vocale du même acabit. Le ton était donné. Le public devant la scène a acclamé cette très bonne entrée en matière. Une qualité qui allait être respectée toute la soirée alors que les différents genres de rock se sont succédé. Ce qui constitue d’ailleurs la particularité du groupe.

L’atmosphère est montée d’un cran avec l’interprétation du premier single de Skeptikal, The Fall, acclamé par un public enthousiaste. Des cheveux qui se balancent de l’arrière vers l’avant comme le veut la tradition rock : le public semblait en transe, s’abreuvant de la performance scénique des six musiciens, qui ont tout donné.

Un retour en 1985 avec la reprise de Take on me de Aha n’a fait qu’accentuer l’ambiance électrique. Joel Ramdoo a démontré toute sa palette vocale, abordant ce refrain si demanding alors que le public ne s’est pas fait prier pour chanter avec lui. Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me de U2, Beds Are Burning de Midnight Oil ou encore Smoke on the Water de Deep Purple ont fait se déchaîner le public.

Après la performance de Skeptikal, place au jam, qui était le thème de la soirée. Des groupes connus, à l’instar d’Apostrophe et son séga électrique, et d’autres formations moins cotées ont pris possession de la scène. Quelques duos avec Skeptikal étaient également au programme, avec toujours le même accueil du public.

L’élan insufflé par Skeptikal et le talent des uns et des autres ont contribué à rendre cette soirée inoubliable.