La côte de popularité du slam à Maurice n’a cessé de grimper depuis quelques années. En 2013, cet art oratoire devrait poursuivre son petit bonhomme de chemin. Plusieurs projets sont prévus tout au long de l’année par les principaux animateurs du slam, qui se sont réunis en un collectif, Mic et Cris.
En premier lieu, les ateliers mensuels, qui ont lieu chaque troisième samedi du mois à l’Institut Français de Maurice (IFM) depuis septembre 2012, se poursuivront. Ces ateliers, qui avaient accueilli une quarantaine de participants la première fois, visent à “développer la technique au niveau de la scène”, souligne Giovanni Hope, un des animateurs. Ouverts à tous, ils s’adressent également à ceux qui veulent s’initier au slam. Les inscriptions doivent être faites directement à l’IFM. Après chaque trois ateliers, un tournoi et un spectacle seront organisés.
Ateliers.
En 2013, l’objectif est de délocaliser ces ateliers, d’en organiser quelques-uns à travers l’île. “Le but est de toucher un peu tout le monde”, précise Giovanni Hope.
Ce dernier organisera la deuxième édition du Samedi, SLAM-dirait bien, une scène ouverte invitant les slameurs à venir dire leurs textes. La première édition fut organisée au Caudan. “L’année dernière, nous avons eu une vingtaine de slameurs et une soixantaine de membres du public. C’est un concept français qui marche bien.”
D’autre part, Mic et Cris organisera des ateliers d’une heure dans les 17 Centres de Lecture et d’Animation Culturelle de l’île (CLAC). Sessions qui serviront pour les représentations prévues dans le cadre du salon international du livre Confluences, les 7, 8, 9 et 10 mars.
Tournoi.
Cette année verra vraisemblablement l’organisation du premier tournoi des Mascareignes, un projet cher aux membres de Mic et Cris. “Nous travaillons activement pour faire aboutir ce projet. Pour ceux qui souhaitent en être partenaires, l’appel est lancé ! Vous pourrez nous joindre sur l’adresse mail suivante : mic-et-cris@live.com.” Giovanni Hope précise que le tournoi devrait se disputer avec douze finalistes, quatre représentants de chaque île des Mascareignes, Maurice, La Réunion et Rodrigues.
L’organisation conjointe du tournoi intercollèges et du tournoi national de slam entre avril et juin est également envisagée. “On va essayer de combiner les deux, mais il nous faut l’accord du ministère de l’Éducation pour avoir accès aux collèges. Nous aurons sûrement huit préliminaires.”
Mic et Cris compte également faire venir un slameur réunionnais reconnu à Maurice et le faire animer éventuellement un atelier.