Le ministre des Finances et du Développement économique Vishnu Lutchmeenaraidoo a annoncé ce matin à l’hôtel Maritim, Balaclava, qu’il s’attend à ce qu’au moins cinq projets de développement de Smart Cities démarrent cette année. Le ministre intervenait à l’ouverture du « Smart Mauritius and Innovation Summit 2016 ».
Organisée par la State Land Development Company Ltd (SLDC) en collaboration avec le Board of Investment (BoI), cette conférence de deux jours réunit environ 150 participants, dont des experts et prestataires mondialement référencés (Airbus Group, Microsoft, IBM et Cisco, entre autres) et différentes parties prenantes locales. Les discussions porteront sur les meilleures options pour Maurice avec des thèmes de réflexions pouvant aider à la conception et l’exécution des projets par des promoteurs immobiliers. Parmi les thèmes figurant à l’ordre du jour de la conférence, on relève : la gouvernance et la qualité des services offerts par des opérateurs dans les Smart Cities, l’efficience énergétique et l’utilisation de la technologie.
Dans les milieux du ministère des Finances, on soutient que l’objectif du sommet est de « mettre en exergue les meilleures pratiques » dans le domaine des « Smart Cities » et d’explorer les possibilités pour redynamiser la croissance économique et la création d’emplois par le biais de ces pôles économiques dotés de facilités technologiques de pointe. « Une Smart City se veut un écosystème à forte intensité de technologies, d’innovations, de connaissances et d’activités entrepreneuriales, axé sur la production de biens et de services à valeur ajoutée. Le concept ouvre de nouvelles perspectives d’emplois, pour les jeunes diplômés notamment, de même que des possibilités pour les entrepreneurs, les “start-up”, etc », ajoute le ministère. Vishnu Lutchmeenaraidoo a indiqué que des demandes de permis de développement ont été reçues pour 13 projets de Smart Cities.
Le ministre des Finances a réfuté les critiques qu’avec la création d’une Highlands Smart City, projet dont la planification et l’exécution ont été confiées à la SLDC, la capitale deviendrait « une ville morte ». Il a au contraire soutenu que Port-Louis « connaîtra un nouveau dynamisme » avec des projets de développement d’activités de loisirs et culturelles, notamment à l’Aapravasi Ghat et à China Town.
Par ailleurs, le ministre a parlé de sa récente mission à Washington, où il a eu des discussions avec le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale. Vishnu Lutchmeenaraidoo a fait état de l’appui du FMI à la stratégie économique du gouvernement axée sur la création d’un « Maritime Hub », le développement de l’économie bleue et le renforcement et l’expansion des activités en direction de l’Afrique.