Présent à cette manifestation avec une délégation de développeurs de smart cities, le Board of Investment (BoI) estime que la participation de Maurice contribuera au renforcement de son image en tant que centre d’affaires international de renom tout en attirant l’intérêt des investisseurs étrangers pour les projets de smart city lancés cette année.
Maurice, ajoute le BoI, démontre aussi sa capacité à promouvoir des projets immobiliers de luxe, la capacité de ses professionnels, le désir de sa communauté des affaires à travailler avec des investisseurs ou des développeurs de projets de smart city dans le monde. Organisé par Fira de Barcelona, le congrès mondial est considéré comme le plus grand rendez-vous des opérateurs économiques et professionnels du secteur immobilier spécialisés dans la conception et la mise en chantier de projets de smart city. Ce congrès réunit des dirigeants d’entreprise, des représentants de gouvernement et des chercheurs pour un partage de connaissances et d’expériences sur le développement urbain. Les questions ayant trait, entre autres, à la gouvernance, à l’énergie, à la mobilité, au développement durable sont débattues lors du congrès.
« The Mauritius stand was positioned in a prominent position in the exhibition hall, enabling good visibility as well as acting as a destination point for organised meetings and events », annonce le BoI. Le pavillon mauricien a, selon l’agence de promotion des investissements, accueilli environ 500 visiteurs, mardi, premier jour de l’expo-congrès. Les participants mauriciens ont eu de nombreux échanges avec d’autres délégués ainsi que des rencontres professionnelles directes. Les développeurs privés ont utilisé le pavillon mauricien pour leurs rendez-vous d’affaires et pour organiser certaines activités promotionnelles. La délégation mauricienne, indique le BoI, a également pris avantage de la présence de la presse internationale au congrès pour démontrer les changements en cours dans le pays ainsi que les opportunités d’investissement.
Plusieurs pays sont également représentés au congrès de Barcelone. Parmi, les États-Unis, le Canada, la France, le Royaume Uni, l’Allemagne, l’Inde, les Émirats Arabes Unis, le Brésil, l’Australie et l’Espagne.