Quel est l’avenir de l’entrepreneuriat ? C’est sur ce sujet que débattront plusieurs institutions engagées dans ce secteur à Maurice et des entrepreneurs prospères lors d’une table ronde ce jeudi à La Cannelle au Domaine Les Pailles.
Cette table ronde découle d’une initiative de la Small and Medium Enterprises Development Authority (SMEDA). Deux experts, Jovin Hurry, spécialiste en stratégies basé à Singapour, et le Dr Naidu Gobaind, fondateur et Chief Executive Officer de MyCirrus Group Of Companies (Singapour, Chine, Malaisie and Philippines), animeront l’atelier. La discussion sera calquée sur un style de leadership ouvert où les participants pourront interagir entre eux. Les questions se porteront principalement sur les défis, les solutions et la marche à suivre. Jovin Hurry animera la discussion en table ronde alors que le conférencier le Dr Naidu Gobaind fera une présentation sur le thème « Harnessing the Power of Entrepreneurship for the NextDecade ». Le programme comprendra également une séance débat autour du futur de l’entrepreneuriat à Maurice.
Les institutions qui seront présentes sont entre autres, Mauritius Business Growth Scheme, Board of Investment, Enterprise Mauritius, National Productivity and Competitiveness Council, Agricultural Research and Extension Unit, Maurice île Durable, Mauritius Qualifications Authority, Mauritius Institute of Training and Development, Mauritius Employers Federation, SME PartnershipFund, National Women Entrepreneur Council, l’Université de Maurice et l’Université de Technologie de Maurice.
Cet atelier permettra aux participants d’échanger des idées par rapport à ce qu’ils ont fait et ce qu’ils comptent faire cette année, cela afin d’optimiser leur plan stratégique de 2014 en termes d’allocation de ressources et d’établir des partenariats avec leurs clients, dont les entrepreneurs mauriciens. Les représentants de ces diverses institutions auront ainsi l’occasion de discuter sur comment Maurice peut être mieux servie quand les ressources sont réunies pour servir le marché commun, les petites et moyennes entreprises. Cela permettra de tâter le pouls des besoins évolutifs des entrepreneurs tout en prenant connaissance de leurs domaines prioritaires. À travers les séances de brainstorming, les institutions pourront démontrer aux entrepreneurs, en particulier les jeunes et les émergents, comment ils sont proactifs et collaborent afin de mieux les comprendre. De plus, ils auront l’occasion d’interagir avec les conférenciers internationaux et de se familiariser avec l’entrepreneuriat en Asie et en Europe.