L’enseignant d’une classe de CPE arrêté mercredi dernier pour envoi de SMS indécents à une de ses élèves a été relâché dans l’après-midi de vendredi dernier. Son avocat en a été informé le lendemain, alors qu’il recherchait des nouvelles de son client.
L’enseignant accusé dans cette affaire de SMS indécents envoyés à une mineure était en poste à la Sir Veerasamy Ringadoo GS (Sodnac) dans une classe de CPE au moment des faits qui lui sont imputés. La jeune plaignante a affirmé avoir reçu plusieurs textos de son prof durant les mois de juillet et d’août. Les parents de l’enfant en ont fait la découverte pendant les vacances scolaires. La déposition de l’élève a été consignée mardi dernier en présence de son père et Arvind Kumar Calleechurn a été arrêté le jour suivant. Après que la police eut objecté à sa remise en liberté conditionnelle, son avocat avait présenté une motion dans ce sens à la Bail and Remand Court et qui devait être débattue aujourd’hui. Mais la police l’a libéré dans l’après-midi de vendredi dernier. « La police savait qu’elle n’avait pas d’arguments pour présenter en Cour aujourd’hui pour justifier l’état d’arrestation de mon client et l’a donc libéré avant que la motion ne soit débattue. On attend maintenant le procès », a déclaré au Mauricien ce matin Me Robin Appaya.
Dans l’entourage de l’enseignant, on laisse entendre que celui-ci est « serein » et qu’il « clame son innocence ». Celui-ci est dans l’enseignement depuis une trentaine d’années. Pour sa défense, Arvind Kumar Calleechurn a affirmé qu’il n’a fait que « répondre » aux messages qu’il avait reçus et ne savait, a-t-il dit à la police, que les SMS qu’il envoyait étaient destinés à une de ses élèves. Il maintient qu’il ne connaît pas le numéro de téléphone de la plaignante.
Par ailleurs, à la suite de plusieurs cas d’abus de différente nature à l’encontre des enfants ces derniers temps, la Mauritius Family Planning and Welfare Association (MFPWA) a organisé aujourd’hui un atelier de travail à l’intention des enseignants du primaire et du secondaire ayant pour thème « Adressing abuse and sexual and reproductive health challenges in school setting ».