Une jeune vendeuse de 22 ans aura à payer des amendes totalisant Rs 180 000. Elle avait admis sa culpabilité dans l’envoi de messages « indécents » à partir de son téléphone portable. La sentence lui a été infligée par la Cour criminelle intermédiaire, devant laquelle elle répondait de 18 charges en violation des lois des télécommunications. La jeune femme, qui habite L’Espérance, Piton, avait, entre le 22 octobre et le 29 novembre 2011, envoyé des textos à une femme âgée de 58 ans, qui habite Curepipe. Elle avait affirmé à la quinquagénaire qu’elle entretenait une liaison avec son époux.