L’Independent Commission against Corruption (ICAC) est en présence de dénonciations explosives au sujet du réseau de protecteurs VVIP d’Alvaro Sobrinho. En effet, les détails portent sur l’intervention d’un Top Gun politique en vue d’assouvir le désir du multimilliardaire portugais de faire l’acquisition de deux villas avec accès sur la mer.

De ce fait, il a fallu résilier le bail de deux portions de terrains pieds dans l’eau. Les circonstances de cette privation de ces “Seaside Lands” attendent d’être élucidées. Le nom de Bernard Maigrot est cité comme un témoin incontournable dans ce deal spécifique. Les enquêteurs de l’ICAC peuvent facilement vérifier le bien-fondé de ces allégations car des procès en réclamations ont été logés par les victimes devant la Cour suprême depuis.