Intervenant à l’ouverture d’un atelier de travail sur le thème « Strengthening Values for Family Life », organisé en collaboration avec l’Indian Ocean Centre for Education in Human Values, la ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille, Mireille Martin, a exprimé son inquiétude sur l’effritement des valeurs familiales à Maurice, qui selon elle, est la principale cause des fléaux sociaux affectant le pays.
« Tous les jours, nous lisons dans les journaux des cas de vol, de crime, d’agression. Une des principales causes de tous ces problèmes c’est l’effritement des valeurs familiales », a lancé la ministre Martin devant un parterre comprenant, entre autres, le Professeur Suresh Kumar Govind, consultant malaisien du ministère sur les valeurs familiales, le Permanent Secretary du ministre, Marie-Lise How Fok Cheung, la directrice de l’Indian Ocean Centre for Education in Human Values, des représentants des organisations socio-culturelles, des religions, des organisations non-gouvernementales et ceux des ministères et autres départements du gouvernement.
« Avec une population de 1,2 million habitants, la République de Maurice fait face à divers fléaux sociaux qui, si l’on ne fait rien, auront un impact négatif sur notre tissu social, et par extension, entravera notre développement socio-économique », a prévenu Mireille Martin. « Chaque Mauricien devrait s’en inquiéter ! », a-t-elle ajouté.
La ministre a, dans ce contexte, exhorté tout le monde à Maurice à travailler ensemble pour consolider les valeurs de notre société pluri-culturelles et pluri-ethniques. « Le programme “ Strategic Planning and Capacity Building Programme on Strengthening Values for Family Life ” est une des composantes du Plan d’action national sur la famille mis en oeuvre par mon ministère. Cela requiert l’engagement de tous les partenaires dans un effort commun pour promouvoir les valeurs familiales », a-t-elle expliqué.
Mireille Martin a plaidé pour une approche commune, holistique et homogène dans la mise en oeuvre de ces initiatives, faute de quoi ces dernières n’auront aucun impact. « Mettons nos efforts ensemble pour transformer ce programme en une vision nationale, celle d’une “ Île aux Valeurs Familiales ” », a-t-elle exhorté.
La ministre a ajouté que le Professeur Suresh Kumar Govind aiderait les participants à l’atelier à intégrer les éléments de valeurs familiales à la politique et activités de leurs départements respectifs. « Chacun peut à son niveau et quelque soit ses capacités, influencer ses concitoyens à promouvoir les valeurs familiales afin de faire reculer ces fléaux sociaux », a-t-elle indiqué.
Mireille Martin a exhorté les policiers et les gardes-chiourmes à prendre une part active dans la mise en oeuvre de ces programmes sur les valeurs humaines, car ils pourraient par la suite les inculquer aux personnes à qui ils ont affaire.
Rappelons que le ministère de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille a signé un protocole d’accord avec l’Indian Ocean Centre for Education in Human Values pour des services-conseils afin d’aider les formateurs dans l’élaboration d’un plan d’action national sur la famille.