Les sociétés faisant partie des secteurs « Logistics, Aviation & Shipping », « Engineering » et « Commerce » du groupe IBL ont pour la cinquième année consécutive organisé en collaboration avec Caritas un réseau « d’aide alimentaire d’urgence » dans sept régions défavorisées de Port-Louis : de Pailles à Bois-Marchand, en passant par Cassis, Tranquebar, Sainte-Croix, Roche-Bois et Riche-Terre.
Travaillant en étroite collaboration avec les Forces vives de la région et les représentants de Caritas dans ces différentes localités, IBL a pu, en 2011, apporter secours alimentaire d’urgence à une centaine de familles en grande difficulté chaque mois. Pour clôturer l’année, plus de 200 enfants de ces familles ont été réunis, le samedi le 17 décembre, pour un après-midi de partage avec les personnels de ces sociétés d’IBL.
L’opération annuelle « Anou Partazé » s’est par ailleurs tenue mardi. « Anou Partazé » a commencé en décembre 2007, toujours avec la collaboration des travailleurs sociaux de Caritas et des Forces vives des régions concernées. En plus du secours d’urgence qui continue pour le mois de décembre, les employés des sociétés faisant partie de ces secteurs d’IBL ont distribué des colis de nourritures, à travers les travailleurs sociaux, en faveur des familles en situation précaire.
Dans un communiqué de presse émis par IBL à ce sujet, Fabrizio Merlo, Chief Operating Officer des secteurs « Engineering » et « Commerce », explique que l’objectif de l’action communautaire continue n’est pas de donner une ration alimentaire tous les mois aux mêmes personnes, mais d’assurer un secours d’urgence à des familles en difficultés par rotation. « Il ne s’agit pas d’assistanat. Il s’agit d’aider les familles à se remettre debout en leur portant secours pendant une petite période, quand elles n’arrivent plus à s’acheter à manger. Il est en effet difficile d’aller à la recherche d’un nouveau travail ou de réussir à l’école quand on a faim », souligne-t-il.
Fabrizio Merlo explique par ailleurs que c’est à la demande des Forces vives des localités concernées qu’IBL a décidé d’accompagner Caritas dans la mise en place de cette action communautaire.