La signature d’un mémorandum entre le MACOSS et le Rodrigues Council Of Social Service (RCSS) a eu lieu hier matin au siège du MACOSS à Moka. Une délégation comprenant six membres du RCSS fraîchement élus et présidé par Wilmode Edouard était présente.
La rencontre reposait sur trois axes : renforcer les liens entre les ministères, les institutions du MACOSS et le RCSS, avoir un atelier de travail avec les différentes ONG et parler des projets majeurs implémentés par le RCSS à Rodrigues sur les deux prochaines années.
D’entrée de jeu, Dana Chengan, Chairperson du MACOSS, a parlé de la volonté de renouveler l’engagement avec Rodrigues. « On mettra l’emphase sur la formation et l’encadrement des projets. On veut partager nos expériences et il faut d’ailleurs souligner que Rodrigues a pris une avance sur Maurice en ce qui concerne le tri des déchets. Nous avons aussi un grand projet en ce qui concerne le combat contre la drogue, l’alcool et la cigarette. On veut amener une prise de conscience auprès de nos jeunes tout en développant un système de prévention ». Dana Chengan a salué le travail de sir Anerood Jugnauth, ministre mentor, pour la résolution à l’Onu sur les Chagos tout en insistant qu’il y a un important travail à abattre au niveau de l’océan Indien. « Notre travail repose sur la transparence et la confiance ». Wilmode Edouard, président du RCSS, a parlé de la relation entre les deux îles sous « le signe de la bonne santé ». « La relation entre le RCSS et le MACOSS ne date pas d’aujourd’hui, nous avons continué cette collaboration dans le temps et finalisé nos rapports à travers la signature du MOU, ce qui nous permettra d’explorer de nouvelles avenues de coopération ».
Wilmode Edouard demande aussi que le coût de billet sur Rodrigues soit revu et qu’il y ait « une meilleure intégration des Rodriguais à Maurice ». « Nous organisons depuis 2011 un Salon des ONG à Rodrigues, une activité qui nous permet de vulgariser leur travail social tout en permettant l’échange et le réseautage entre les ONG de Rodrigues et de Maurice. Nous nous servons de l’approche participative tout en croyant dans les formations de la communauté rodriguaise ». Le RCSS sortira un magazine à la fin du mois d’août pour la célébration de ses 45 ans d’existence.